Métropole: le match Lisée vs Coiteux

J’ai eu le plaisir de croiser le fer jeudi soir dernier avec le nouveau ministre de la métropole, Martin Coiteux. J’ai pensé vous faire rapport et vous présenter les principaux extraits. Les voici:

1) Chômeurs montréalais ou albertains?

Jamais au cours des quatre dernières années le taux de chômage n’a-t-il été si élevé sur l`île de Montréal. Pour venir en aide aux chômeurs albertains, le gouvernement fédéral allonge de 20 semaines la période de prestations. Le ministre de la Métropole entend-il demander le même traitement pour les chômeurs montréalais ? Voyez-vous même: il n’est d’aucune utilité.

D’abord un bref fait saillant :

Puis l’intégrale de l’échange :

2) L’effet libéral sur l’emploi à Montréal

Plutôt que de reconnaître que la situation de l’emploi est préoccupante, le ministre Coiteux veut toujours blâmer le gouvernement précédent. C’est son choix. Pourtant, jamais les conditions d’un décollage de l’économie montréalaise n’ont-elles été aussi bien réunies, même en intégrant dans l’argumentaire des éléments de la propagande libérale.

L’Est de Montréal, l’orpheline du gouvernement Couillard

Une chose est sûre: l’Est de Montréal ne fait pas partie des priorités du gouvernement Couillard. Quatre des dossiers prioritaires de l’Est ont subi des reculs depuis l’élection du PLQ il y a un an.

Avant, le prolongement de la ligne bleue du métro avait fait l’objet d’une décision. Aujourd’hui, le PLQ remet en cause cette décision et pourrait choisir un autre mode. C’est « on verra ».

Avant l’élection, Philippe Couillard s’était engagé à doter le Stade Olympique d’un toit fixe. Récemment, sa ministre a évoqué la possibilité de « pas de toit du tout ». C’est « on verra ».

Avant l’élection, le PLQ s’était engagé à accélérer le projet de modernisation de l’hôpital Maisonneuve-Rosemont. Les documents budgétaires déposés ce mois-ci indiquent que le projet n’est ni en planification, ni même à l’étude. C’est « on verra un jour lointain ».