The Economist: Canada « Uncool »? Québec « Cool »!

L’influent magazine britannique The Economist écrivait cet automne que le Canada devenait assurément, « Uncool ».

Soucieux de ne pas faire souffrir le Québec de cette mauvaise presse anti-canadienne, j’ai envoyé une brève lettre au magazine pour souligner notre différence.

Et en voici la traduction :

Gens du pays, c’est votre tour

SIR – Si The Economist estime que le Canada est moins « cool » (« Uncool Canada », The World In 2014), ne devrait-il pas estimer que le Québec, lui, est « cool »? Là où Ottawa promeut les sables bitumineux, Québec lance le premier marché du carbone du continent (avec la Californie) et fait de l’électrification des transports le cœur de sa politique industrielle. Là où Ottawa détruit son registre des armes à feu, Québec porte l’affaire devant les tribunaux afin de maintenir le registre en place, du moins sur son territoire. Là où Ottawa dépense davantage sur les prisons, Québec met en œuvre un système universel de garderie et l’équité salariale entre les hommes et les femmes. Là où Ottawa recule sur les questions autochtones, Québec multiplie ses propres ententes. Là où Ottawa réduit l’aide envoyée à l’étranger, Québec planifie mettre sur pied son propre organisme d’aide internationale.

Pour couronner le tout, le Québec a l’un des plus faibles déficits budgétaires parmi les membres de l’OCDE. Sur le plan des échanges commerciaux, le Québec est celui qui est à l’origine de l’accord commercial signé récemment par le Canada et l’Union européenne, et qui sert maintenant de modèle pour un accord entre l’Union européenne et les États-Unis.

Il est vrai qu’un parti indépendantiste, le Parti Québécois, assure actuellement la gouvernance. Mais avec tout ce qui vous estimez moins « cool » à propos du Canada et, inversement, ce que vous estimez « cool » à propos du Québec, peut-être comprendrez-vous pourquoi tant de Québécois préféreraient quitter la fédération canadienne.

Jean-François Lisée
Ministre des Relations internationales, de la Francophonie et du Commerce extérieur et ministre responsable de la région de Montréal



22 réflexions au sujet de « The Economist: Canada « Uncool »? Québec « Cool »! »

  1. M. Lisée,
    J’aime la publication The Economist. Je pense que Robert Bourassa l’avait aimé aussi…Je pense qu’il l’a lu religieusement et il avait raison…une publication de qualité. C’est dommage que les rédacteurs de cette publication ne pensent plus qu’on est cool. Mais en réalité pas grand chose a changé depuis leur évaluation admirant il y a quelques ans. Le niveau d’exploitation des sables bitumineux n’a pas beaucoup augmenté et c’est fort probable que les protections environnementales en place la-bas sont plus fortes aujourd’hui. Les gaies ont toujours le droit de se marier…une bonne chose..L’assurance maladie est toujours en force.. Le crime violente est en baisse. Le niveau de chômage est stable.
    Je pense que chez nous…au Québec…au Canada…à Montréal…on a tendance de trop chercher l’approbation de nos pays ancestraux et de leurs publications prestigieuses…Je parle de la France, La Grande Bretagne et de notre voisin puissant (au moins militairement, technologiquement) les États-Unis.
    Mais laissons-nous développer nos propres standards. Est-ce qu’ils ont vraiment grand chose à nous apprendre ces autres pays? Est-ce qu’ils comprennent mieux, que nous, la vraie nature de nos propres problèmes sociaux ? Québec est probablement plus fort que d’autres juridictions en termes de la réhabilitation des adolescents troublés. Toronto et Montréal sont beaucoup plus fort que Los Angeles, Paris, et Londres en termes de l’intégration des immigrants. On a recruté nos propres immigrants, basés sur nos propres critères…et leur intégration est, en gros, un succès. Laissons-nous aller à L’Université de Montréal, à l’Université Concordia, chez nos cégèps et voir, avec nos propres yeux, le nombre de jeunes d’origine musulman qui étudient sérieusement. La scolarité, incluant la scolarité scientifique, est une valeur islamique. Certains portent l’hijab certains choissent de ne le porter pas. En dix ans ils vont faire une contribution à notre société…si on les laisse…. Des intellectuels qui viennent d’Algérie ou de la France vont nous dire qu’on est trop accommodant…mais l’histoire, la distribution démographique, et le contexte culturel de Toronto, Montréal et Vancouver est complètement différente. Au Québec Il n’y avait pas une guerre catastrophique et extrêmement violent entre arabe et chrétien comme il y avait en Algérie, et les conflits qu’on voit dans les banlieues de Paris et à Marseille entre les Arabes et les Français de souche sont, en bonne partie, une continuation de ces conflits coloniaux. Les immigrants arabes qu’on a recrutés…on les a choisit et on les a choisit bien. J’aimerai faire de la paraphrase d’une pièce écrit récemment par Monsieur Parizeau: Nous ne devons pas inventer un problème où un problème n’existe pas. Laissons-nous mettre nos énergies et notre argent à la réforme du système de formation publique. Comme M. Parizeau a dit, si 50% des élèves dans les écoles publiques montréalais ne finissent pas l’école secondaire, l’impact sera sérieux. Beaucoup plus sérieux que la portée des hijabs et des kippas. Laissons-nous tendre la main d’amitié à ces gens…garder les liens de communication ouverts…en faisant ça des enclaves fermées…avec tous leurs problèmes associés (comme la désaffection des jeunes et l’extrémisme religieux ne formera pas. Merci d’avoir créer ce forum en ligne,
    Randall Grant – L’auteur est ingénieur de profession, philosophe de formation, d’origine Ecossais-Irlandais, anglophone, né à Montreal en 1965. Fièrement Montréalais, Québécois et Canadien.

  2. J’ai effectivement lu votre lettre dans la section Opinion des lecteurs du Journal The Économist. Vous ne pouviez pas trouver un meilleur média pour rejoindre autant de décideurs économiques et politiques. Le parallèle est on ne peut plus frappant. Il faudrait que l’on invoque davantage de tels argument chocs auprès des électeurs Québécois plutôt que de constamment adopter un ton de braillard. Pour mieux convaincre, pareil formule d’apposition des faits me semble particulièrement saisissant .

  3. Peut-être que les médias sociaux vont faire circuler ce que nous n’aurions jamais entendus avant. Merci de réagir aussitôt et de diffuser. L’histoire se répète depuis la conquête. Vers 1850,,,,, au moment de l’union des 2 Canadas, les anglo-saxon du haut Canada demandaient que la frontière entre les 2 provinces passe par l’ouest de Montréal. Ils ne voulaient pas abandonner leurs compatriotes anglophones dans un pays ÉTRANGER . WOW! Ceux qui ne comprennent pas le Québec, je recommande de relire l’histoire. Nos historiens sont notre mémoire.

  4. « le Québec est celui qui est à l’origine de l’accord commercial signé récemment par le Canada et l’Union européenne»

    C’est à peu près la seule chose positive qu’a fait Charest. Mais d’après moi il s’était trompé d’objectif…

  5. Toutes mes félicitations, M. Lisée. Pour couronner le tout, une constitution bien québécoise en 2014. Qu’en pensez-vous ? Joyeuses Fêtes !

  6. Monsieur Lisée, par la bande, vous pouvez relancer ce triste sire de Moreau qui compare Notre séculaire projet de pays avec celui du West-Island montréalais (château-fort PLQ)qui ne demande qu’à s’annexer à l’Ontario en représailles pour le projet de laïcité, proclamation de l’égalité hommes-femmes. Nos frontières sont convoitées de toute part: demeurez combatif.

  7. Excellente réponse! Vous auriez pu ajouter que nous sommes pro-paix, pro-choix, pro-gay, pro-laicité mais il est vrai que sur ses choix nos amis britanniques ne partagent pas vraiment nos valeurs…

  8. BRAVO Monsieur Lisée. Votre commentaire est juste. Cependant, je suis certaine que ce ne sont pas tous vos vis-à-vis qui le comprendront. Tout de même, vous n’êtes pas obligé d’ajuster toujours par le bas. Continuez.

  9. Qu’on les aime ou pas, il faut s’efforcer un peu pour reconnaitre que beaucoup de responsables dans ce gouvernement travaillent fort. La fonction publique n’est donc pas un espace pour juste profiter des avantages. Un porte-feuille ministériel n’est pas un instrument de parade. J’espère que cette gang continuera de sur cette meme lancée pour vraiment instuaurer une autre façon de gouverner au Québec. Chapeau, cher Monsieur Lisée!

  10. Merci! et encore bravo! J’aime ce gouvernement et ses ministres, informés, intelligents et en action positive, toujours, malgré les éteignoirs à la concupiscence, ridicules et hargneux, négatifs et cyniques, voire arrogants et prétentieux que persistent à être les libéraux.

  11. Merci beaucoup M. Lisée.
    Je suis très heureuse et rassurée de voir que vous veillez au grain.
    Veuillez svp nous le dire si The Economist publie votre lettre.

    Joyeux Noël et Bonne Année 2014 !

  12. En avez-vous fait parvenir une copie au libéral Pierre Moreau ? Il vous répondra sans doute dans Le Devoir !!!
    Bravo M. Lisée, nous comptons sur vous pour répandre toujours davantage notre intérêt à devenir un PAYS…

  13. Merci, pour cette lettre qui souligne notre différence et nos valeurs bien Québécoises.

  14. Je souhaite ardemment que The Economist publie votre lettre, excellente à tous points de vue.

    Vous êtes un Ministre des relations internationales extraordinaire.

    Merci au nom de tous les Québécois.

    Joyeuses Fêtes !

  15. Quitter la fédération seulement après un référendum gagné égal ou à plus de 66,6% et des négociations terminées avec toutes les autres provinces et Ottawa et qui sait, le Québec aura été à l’origine de la création d’une nouvelle Entente, Traité de l’Amérique du Nord de descendance britannique qui inclura cette fois-ci une reconnaissance de nos voisins autochtones ! 🙂

  16. Beau coup, et très élégant, le geste détonne avec cette accoutumance que nous avons développer à la boucherie grasse et populiste en communication pour rejoindre la population et la faire adhérer à une éthique minimale.

  17. Merci! D’avoir souligné cette différence et qu’ils sachent pourquoi tant de Québécois préféreraient quitter la fédération canadienne.

Les commentaires sont fermés.