9 réflexions au sujet de « TLMEP: questions, réponses et je ne connaissais pas la chanson ! »

  1. Ce commentaire n’est en rien lié à votre passage à Tout le monde en parle. C’est plutôt une sorte de bouteille à la mer que je lance. À vous, parce que j’apprécie vous lire, notamment votre dernier bouquin : « Comment mettre la droite KO en 15 arguments ».

    Mon message est le suivant : « Mais où donc s’en va le gouvernement? Y a-t-il un pilote dans l’avion? Comment lui faire confiance pour la suite des choses quand :
    • Le ministre Marceau annonce une réforme de la progressivité de l’impôt sur le revenu, puis recule, retient une réformette et jure qu’il ne touchera plus à la table d’imposition;
    • La ministre Maltais lance sa réforme de l’aide sociale le jour même où elle jette la pierre au gouvernement fédéral pour sa réforme de l’assurance-emploi. Est-il possible que personne ne lui ait soufflé que même le citoyen le plus borné y verrait une contradiction majeure et qu’elle-même y perdrait le peu de crédibilité qui lui restait après l’acharnement mis, quand elle était simple député de l’opposition, à défendre l’amphithéâtre de Québec;
    • La répression des manifestations publiques dans les rues de Montréal s’est nettement durcie ces dernières semaines. À croire que le gouvernement péquiste y est pour quelque chose ou, pour le moins, qu’il s’accommode parfaitement de la situation;
    • Sans parler des redevances minières plus importantes, moins importantes, identiques. Qui le sait? Une chatte n’y retrouverait pas ses petits;
    • Sans parler non plus de la recherche à tout prix du déficit zéro dans le plus bref délai.

    Je ne fais pas le procès du PQ. J’exprime simplement ma déception. Quant au PQ, il se prépare des lendemains plus que difficiles.

  2. On manque de créativité à TLMEP en matière de chanson stimulante.

    Montréal a eu sur la glace son « Démond blond ». Il a maintenant sur une autre glace un tout aussi brillant patineur « toujours vivant » blond.

    Allez Gerry : http://www.youtube.com/watch?v=dpwmvjfFshM

    J’imagine qu’un jour que je ne souhaite pas prochain, Jean-François écrira une autobiographie. Il pourra l’intituler avec fierté Le patineur toujours vivant.

  3. Belle entrevue ce dimanche, M. Lisée. Vous êtes toujours intéressant à entendre.
    Honnêtement, avez-vous encore la …. de chanson dans la tête? Ce n’est pas que je n’aime pas votre prénom, mais elle était terriblement agaçante (c’est sans doute pourquoi M. Lepage l’a tellement fait jouer).

  4. Au risque de répéter ce qui a déjà été dit, mais parfois ça vaut la peine en se souvenant que vous aimez vous pencher sur les sondages, quand je vous vois, vous entend, je me réconcilie avec le Parti Québécois qui, lui, me fait souvent douter.

    Je vais partager avec vous l’impression que vous m’avez laissé ce dimanche, si je compare à toutes les autres fois où vous avez été invité en tant que journaliste. Vous aviez alors beaucoup plus d’aplomb. Plus d’assurance. Je suis sûre que certains diraient plus « baveux ». Maintenant, ce que vous affirmez, c’est avec ce qui pourrait s’apparenter à un genre d’humilité. C’était Pâques, peut-être avez-vous l’impression de marcher sur des oeufs … que l’oeuf est fragile quand on piétine en politique sur un plancher glissant.

    J’espère toujours que l’homme que vous êtes, avant tous les rôles qu’il endosse, se porte bien.

  5. M Lisée, je vous souhaite beaucoup de persévérance et de courage
    On a besoin d hommes politiques comme vous au pouvoir ( et de femmes bien sûr)

  6. Excellent ! Comme toujours. Mme Marois doit être enchantée. Vive le Québec Libre.

  7. Bonjour M. Lisée, j’ai aimé votre entrevue à TLEP.
    Je dois vous avouer très franchement que c’est difficile de vous garder rancœur, comme on dit chez nous vous avez l’air tellement d’un bon gars.
    Pas facile de se faire poser des questions embarrassantes ou de se faire dire des choses qui demanderaient d’être expliquées mais vous le savez la perception est très importante en politique et le temps est une denrée rare pour les politiciens qui veulent un Pays alors ça prend des gens brillants pour éviter les pièges. Vous êtes brillant reste à nous convaincre encore un peu que nous devons vous faire confiance.

  8. Votre humour est toujours rafraîchissant. Si seulement certains ex-ministres se prenaient moins au sérieux

  9. Beau passage monsieur Lisée, ça me réconcilie toujours un peu avec le PQ quand je vous entend, moi qui est loin d’être un inconditionnel.

Les commentaires sont fermés.