Vapoteurs, médicaments et convergence – La Semaine du Député de Rosemont

Protection des vapoteurs : Le refus d’agir du Parti libéral est incompréhensible

L’émission JE a exposé dimanche comment le far west de la fabrication des liquides utilisés dans les vapoteuses met à risque la santé des consommateurs (notamment des doses de nicotine pouvant causer un évanouissement, la présence de métaux lourds ou de composés chimiques nocifs, etc.). C’est d’autant plus préoccupant que ces dangers peuvent décourager des fumeurs de quitter le tabac pour adopter la cigarette électronique, ce qui est de loin préférable pour leur santé. Le refus du PLQ d’agir était, et reste, incompréhensible. Nous redemandons des normes le plus tôt possible. Voici à ce sujet un extrait de mon plaidoyer de novembre, au moment de l’étude sur la loi sur le tabagisme :

Coalition québécoise sur la problématique du poids

Je me suis entretenu lundi avec Madame Voyer de la Coalition québécoise sur la problématique du poids en vue du dépôt imminent de la politique de prévention en santé du gouvernement. L’organisation fait la promotion de la santé, notamment par une alimentation saine et l’activité physique, et tente de rendre les environnements plus favorables aux saines habitudes de vie.Je les avais d’ailleurs déjà rencontrés lors du lancement de leur campagne «Sucre liquide: PAS tous les jours!», visant à sensibiliser le public à la surconsommation de boissons sucrées.

2016-02-22 coalition poids

Les groupes communautaires ne sont pas des lobbyistes!

Je me suis par la suite déplacé à l’Institut du Nouveau Monde (INM) afin de participer aux consultations sur le PL56, ce projet de loi qui veut assujettir les OSBL à la Loi sur le lobbyisme. Qu’une organisation multimillionnaire soit assujettie à la Loi sur la transparence et l’éthique en matière de lobbyisme, je ne suis pas contre, mais il y en a combien? Trois ou quatre au Québec? Les milliers d’autres OSBL qui fonctionnent essentiellement avec des bénévoles craignent avec raison la lourdeur administrative qui leur pend au bout du nez. Ils ne voient pas non plus pourquoi un club de marche ou encore une soupe populaire pourrait être soumis aux mêmes exigences que l’industrie pharmaceutique ou pétrolière. C’est un non-sens!

2016-02-22 INM pl56

Luttons contre la traite de personne 

Ma collègue Carole Poirier et moi avons rencontré le Phare des Affranchi(e)s, un groupe de citoyens basé à Montréal qui milite pour l’élaboration d’une stratégie provinciale de lutte contre la traite de personnes au Québec. Les Affranchi(e)s ont aussi comme mission de sensibiliser la population québécoise à la réalité de la traite de personnes afin d’agir, tant en prévention, que de faire pression sur le gouvernement afin qu’il adopte un plan stratégique en la matière. Avec la saga des fugues dans les centres jeunesse des dernières semaines, la traite des personnes est en un enjeu qui a enfin frappé l’opinion publique. Le gouvernement Couillard sera-t-il à a hauteur ?

2016-02-22 les affranchis traite de personnes

Conférence régionale des présidents et présidentes du Parti Québécois de Montréal-Centre et Montréal-Ville

J’ai participé, lundi en personne et mardi via Skype aux Conférences régionales des présidents et présidentes du Parti Québécois de Montréal-Centre et de Montréal-Ville. On a fait le point sur la situation politique, sur le CNPP et la préparation du congrès et sur les initiatives d’organisation et de mobilisation péquistes sur l’île.

Financement des organismes communautaires: ce sont les plus vulnérables qui subissent

Accompagné de représentants de la Table régionale des organismes communautaires (TROC) Centre-du-Québec/Mauricie et de la TROC‑Montérégie, j’ai dénoncé lors d’un point de presse mercredi, les effets désastreux de l’austérité libérale pour les personnes vulnérables qui bénéficient du soutien d’organismes communautaires. Les témoignages concrets quant à l’impact de l’austérité libérale sur les services rendus aux citoyens les plus démunis affluent comme le démontre la vidéo qui suit:

Le gouvernement doit réaliser que ce sont ceux qui aident les plus vulnérables et qui tirent la sonnette d’alarme aujourd’hui parce qu’ils n’arrivent plus à soutenir tous ceux qui en ont besoin. La ministre Charlebois refuse toujours de rehausser leur financement du programme PSOC, malgré qu’elle et son gouvernement aient voté en faveur d’une motion le demandant.
Que peut faire un citoyen ordinaire pour faire changer les choses ? Une suggestion:

40 ans de services pour le PCEIM !

J’ai souligné mercredi le 40e anniversaire d’un organisme de Rosemont,  le Parrainage civique de l’Est de l’île de Montréal (PCEIM). Le PCEIM favorise l’intégration des personnes adultes vivant une problématique de santé mentale, notamment par le biais de la mixité citoyenne. Ils effectuent des ’’pairages’’ entre une personne dans le besoin et un bénévole. Bravo à toute l’équipe et aux bénévoles pour leur travail !  Dans le cadre des discussions sur le Projet de loi no 56 sur la transparence en matière de lobbyisme, l’organisme a déposé un mémoire et propose une réflexion sur la portée de l’action des lobbyistes.

PL81 : Le projet de loi sur le coût des médicaments est trop restreint

Cette semaine ont commencé les auditions, en commission parlementaire, du projet de loi 81 sur le coût des médicaments. Le PL-81 vise à réduire le coût de certains médicaments couverts par le régime général d’assurance médicaments en permettant le recours  à une procédure d’appels d’offres. Le ministre a montré une certaine ouverture, mais je suis loin d’être certain que ce projet de loi soit la bonne façon de faire afin de réduire les coûts des médicaments, le problème est plus vaste que cela. Les auditions se poursuivront au retour de la relâche, soit dans la semaine du 7 mars.

Le Devoir de débattre: « QS, PQ : la gauche est-elle condamnée à l’opposition ? »

J’ai eu le plaisir de participer au débat organisé par Le Devoir à la chapelle du Musée de l’Amérique francophone, sous le thème «la gauche est-elle condamnée à l’opposition ?». J’ai réitéré l’importance de la convergence entre les partis souverainistes, devant une Françoise David plutôt sceptique. Elle a indiqué que cela ne sera pas possible tant que le PQ refusera de réviser le mode de scrutin. J’ai saisi l’occasion pour annoncer que l’exécutif du PQ de Rosemont avait justement l’intention de soumettre une résolution pour modifier le mode de scrutin au Conseil national du PQ, ce week-end, à Trois-Rivières.

Vous pourrez prochainement visionner le débat sur les ondes du Canal Savoir.

2016-02-24 devoir de débattre 1

Bonne semaine de relâche à toutes et à tous! La Semaine du Député de Rosemont sera de retour le 7 mars!



4 réflexions au sujet de « Vapoteurs, médicaments et convergence – La Semaine du Député de Rosemont »

  1. « Que peut faire un citoyen ordinaire pour faire changer les choses ? » Une suggestion:
    Toutes ces coupures ont probablement une bonne raison de remettre l’économie québécoise à flot, mais elles se font dans l’hermétisme complet, même les partis politiques ne semblent pas recevoir des informations préalables. On doit couper, mais où couper? quelles seront les conséquences? les politiciens ne le disent pas et les médias se taisent, signe que l’autoritarisme a repris ses droits d’iniquité.

  2. Nous sommes également un organisme sans but lucratif, du secteur culturel. Ce secteur est aussi touché, nous devons réduire nos activités de promotion et de diffusion. Pour donner un exemple, nous sommes ainsi passé de 6 expositions annuelles à quatre par année. Les montants disponibles pour l’ensemble des activités, notamment ceux prévus pour verser des cachets aux artistes, sont stagnants et d’une année à l’autre les subventions de soutien sont maintenues au même niveau ou réduites, nonobstant l’augmentation des simples coûts de base. Nous sommes évidemment solidaires avec les organismes à vocation communautaire et sociale, mais je souhaitais témoigner que le problème existe aussi dans d’autres secteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *