Victimes d’actes criminels: le déficit de compassion libéral se creuse

L’Association québécoise Plaidoyer-Victimes pose ce jeudi une question essentielle au gouvernement Couillard, qui selon La Presse envisage une « réduction importante » de l’aide aux victimes d’actes criminels, pourtant bonifiée par le gouvernement du Parti Québécois en 2013, avec l’appui du… PLQ:

« Le gouvernement s’apprête à couper dans le régime d’indemnisation des victimes d’actes criminels. Il avait annoncé ses couleurs dès son arrivée au pouvoir. On n’est guère donc surpris. On peut cependant questionner cette démarche qui vise à sabrer notre régime actuel sous le seul prétexte qu’il est plus coûteux au Québec qu’ailleurs au Canada. Est-ce qu’on s’est questionné sur la qualité des services offerts par les régimes d’indemnisation des autres provinces, voir sur l’absence de tels régimes dans certains coins du pays? »

J’ai interrogé la ministre de la Justice à ce sujet aujourd’hui. Elle répond que des changements sont souhaitables. Je veux bien, mais sans réduire les sommes. Elle a été incapable de s’engager à ne pas piger dans les budgets consacrés aux victimes.

Notre décision, en tant que gouvernement, d’améliorer la condition des victimes découlait de témoignages entendus en Commission parlementaire, en particulier celui d’Isabelle Gaston.

Plusieurs députés peinaient à contenir leurs larmes, à l’écoute de toute la détresse que vivent les familles durement endeuillées qui sont laissées trop souvent à elles-mêmes.

On n’assistera rarement à un moment aussi poignant à l’Assemblée nationale !

On peut le visionner en cliquant sur l’image qui suit. Je le conseille à Martin Coiteux et à son équipe de compresseurs.

Isabelle



13 réflexions au sujet de « Victimes d’actes criminels: le déficit de compassion libéral se creuse »

  1. Le nouveau gouvernement Couillard coupe aveuglément partout et comme l’économie ne va pas très bien au Québec, cela va faire en sorte de plonger d’avantage le Québec en récession, si ça continue le gouvernement Couillard ne va pas créer 250 000 emplois, – ça c’était de la poudre aux yeux pour les électeurs naifs- mais 250 000 chômeurs de plus au Québec. Couillard a une vision a courte vue seulement, et tout ce qu’il veut c’est avoir plus d’argents pour ces hôpitaux et les vieux, ils me pensent pas que qui va devoir payer pour ces vieux c’est nous les plus jeunes et il veut en plus couper dans le CPE! ça donne le gout de quitter le Quebec!!! Je n’ai pas d’enfants et nous gagnons mon conjoint et moi environ 200 000 $ par année à deux. Ca me fait vraiment du bien de savoir que les jeunes familles puissent pouvoir avoir une famille et se payer des éducateurs spécialises, les enfants sont tellement allumés de nos jours, c’est tellement génial pour les futurs générations, ces jeunes, c’est la relève et ces eux qui paieront pour nous.

    • De plus l’IVAC, c’est un fond d’assurance, ça prend un gros dossier pour avoir droit, ces victimes doivent pouvoir se faire dédommager… Ce n’est pas optionnel.

      J’en veux tellement aux partis tiers qui ont fait éclaté le vote, on se retrouve a se faire détruire des programmes par les libéraux, je n’en veux pas de ce Quebec! Vivement la destitution du gouvernement et vite!

    • Pour ma part, l’Indemnisation des victimes d’actes criminels m’a infligée de considérables dommages. Chaque dollar reçu de cet organisme, qui relève du ministère de la « justice » a été dépensé en frais juridique afin de faire de mon mieux afin de faire respecter mes théoriques droits. Malgré des dossiers acceptés à l’IVAC, tout n’est que batailles juridiques, car l’organisme fait tout pour ne pas payer pour ne pas dire nuire à mon rétablissement.

      Je suis une des victimes qui espèrent littéralement que cette machine à achever les victimes ne relève plus de la CSST. À mes yeux, il s’agit d’un absurde régime qui fait souvent plus de mal que de bien! Pis encore! On empêche les victimes d’obtenir réparation en empêchant celles-ci de poursuivent les agresseurs du passé, et ce, afin d’assurer la « stabilité du droit » comme disait récemment Stéphanie Vallée, ministre de la « Justice ».

      Or, notre gouvernement ne voit rien de mal à lever ces même délais de prescription, qu’il impose pourtant aux personnes les plus vulnérables de la société, et ce, lorsque cela fait son affaire. Une telle politique de deux poids et de deux mesures n’assure en rien la « stabilité du droit »! Au contraire, le présent gouvernement libérale est en train de mettre à mort ce qui nous reste de notre piètre système de « Justice ».

      Si les choses continuent ainsi, les citoyens finiront peut-être un jour par être dans l’obligation de se faire justice eux-mêmes à cause d’un irrespect flagrant du bien théorique contrat social. C’est épeurant!

    • Est-ce qu’on vous a déjà diagnostiqué un syndrome d’Asperger, mon ami? Avec aussi peu d’empathie, j’aime mieux penser que ce ne peut être que ça. Je n’ose croire que ce serait autant de méchanceté.

  2. Couper dans l’IVAC est abominable. Ces victimes ont déjà l’impression d’être délaissées… Au bout du compte, cela coûtera beaucoup plus cher à la société en problèmes sociaux, en alcoolisme, dépression et suicides pour une économie de bout de chandelle à des personnes qui ont besoin d’humanité. Indignons-nous et ne reculons pas en matière d’indemnisation aux victimes!

  3. Ce n’est pas Philippe Couillard qui serait victime d’un acte crimi-
    nel; il est tellement soporifique. Je ne lui souhaite pas. Son man-
    que d’imagination l’empêche de se mettre dans la tête des autres.
    C’est bon pour un chirurgien. Pour un Premier Ministre, pas sûr.
    Juste bon à rire des autres, l’hypnotiseur.

  4. Ne comptons pas trop sur la compassion libérale lorsque viendra le temps des coupures. Obnubilé par le déficit zéro qui est devenu un dogme le Parti libéral sabrera tout azimuts dans les programmes qui ont, année après après années, faits du Québec une société humaine qui protège les plus faibles. Si la tendance se maintient et si les rumeurs se confirment à la fin du mandat de ce Gouvernement, il restera bien peu de choses de la révolution tranquille.

    Malheureusement avec la cupidité de certains, telle la prime déshonorante reçue par Ministre de l’Éducation et la prime de départ versée au Ministre de la santé en récompense des services rendus il est raisonnable de se poser la question suivante : lorsqu’arrivera le temps des coupures est-ce que les ministre Coiteux et que le PM placeront le citoyen au coeur de leurs préoccupations. Jusqu’à preuve du contraire, vaut mieux être vigilant !

  5. Ce que les libéraux peinent à comprendre c’est que toutes sociétés développées reposent sur un bon gouvernement et une bonne économie. Une démocratie comme la nôtre doit son existence au système judiciaire qui doit maintenir l’équilibre entre ces deux pouvoirs. Peut-être l’apprendront-ils avec le rapport de la Commission Charbonneau.
    C’est malheureux que certaines de nos vedettes de la TV, si promptes à dénoncer l’austérité du gouvernement Harper à leur égard, oublient facilement la médiocrité des gouvernements libéraux au Québec comme à Ottawa depuis plus de 40 ans.

    • Les libéraux n’ont pas de monopole sur l’imposition des mesures de austerité Jacques. L’administration de Lucien Bouchard a fermé de nombreuses hopitaux et je suis assez vieux que je me souviens les manifestations contre M. Lévesque au début des annés 80 pour tous les coupures que le PQ a imposé. Le Québec est devenu très endetté. Une pourcentage important de nos taxes vont à l’entretien de cette dette, au profit des banques, aux profit des financiers. Je préfère que mes taxes vont aux infirmières, docteurs, les handicappés, les enseignants de nos enfants et non aux acheteurs des obligations. Randall Grant, Montréal.

  6. Les entrepreneurs et firmes et la mafia crient aux loups … il faut trouver de l’$ au PC … les promesses doivent être tenues sans quoi …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *