Voir: Game of Thrones, pourquoi je n’ai pas signé la pétition

J’ai failli. Après les deux premiers épisodes de la dernière saison, la déception était palpable.

Cette série remarquablement écrite sombrait, dans ces épisodes, dans les clichés et les longueurs. Où étaient la richesse du scénario, des dialogues ? Quelqu’un avait d’ailleurs fermé les lumières pendant tout un épisode et l’Amérique entière a joué sur son voyant « luminosité » pour essayer de distinguer quelque chose. Un désastre.

Et c’est à ce moment que quelqu’un a mis en ligne une pétition demandant la réécriture de la dernière saison. À ce jour, plus d’un million et demi de personnes ont signé. Pas moi.

J’ai écouté la dernière saison en rafale ces derniers jours. Et, croyez-moi, le dernier épisode fait foi de tout. (Attention: divulgacheurs importants à venir). On croyait que le clou du spectacle serait l’affrontement entre les zombies-mr-freeze et les armées du sud. Mais les auteurs avaient en effet tricoté depuis le tout début un conflit potentiel entre les deux grands héros de la série: John Snow et Daenerys. Bien sûr, ils allaient tomber en amour. Mais ils sont tous deux des prétendants au trône.

Une fois les zombies vaincus — grâce à l’agilité de la jeune Arya Stark, qui a passé des années à devenir une tueuse de talent — le dernier droit ne pouvait qu’être le conflit entre les amants.

(Évidemment, ils auraient pu décider de gouverner ensemble pour le bien des sept royaumes, mais l’intérêt narratif n’aurait pas été à la hauteur.)

Il fallait donc que Daenerys deviennent saoule de pouvoir et se transforme, de libératrice, en tyran. On peut juger que les signes avant-coureur ne sont pas suffisamment probants. Exactement comme dans la transformation d’Anakin en Darth Vader. Mais transformation il y a. Ce qui donne la scène shakespearienne où Snow, pour le bien des royaumes, doit sacrifier sa reine.

Le dernier épisode regorge de dénouements qui justifient notre investissement de huit saisons.

  • Le dernier dragon de Daenerys exprime sa colère en faisant fondre le trône de fer, un beau symbole de la fin d’une époque;
  • Le personnage sardonique du Limier meurt en assouvissant la vengeance qu’il souhaitait contre son frère devenu pourtant apparemment invincible;
  • Contrairement à ce qu’on aurait pensé ou espéré, la realpolitik empêche John Snow de devenir roi et il est banni au mur et devient en fait le roi du nord du mur
  • On ne savait vraiment pas à quoi servait le jeune frère Stark voyant – son long périple ne le prépare qu’à servir d’appât pour le zombie en chef, ce qui est très décevant – mais il est choisi à la fin pour régner, notamment puisque, ne pouvant avoir d’enfant, les rois à venir seront choisis par les lords. Pas mal.
  • Sensa Stark, qu’on a vu grandir devant nous, assume son pouvoir. Excellent.
  • Tyryon Lannister, le nain le plus sympathique de l’histoire de la télévision, joue son rôle de sage jusqu’à la fin. On applaudit.
  • Arya Stark nous quitte pour une suite dans l’inconnu, c’était la meilleure candidate.

Bref, le dernier épisode sauve la dernière saison. On ne comprend simplement pas à quoi est attribuable la baisse d’énergie pendant les premiers épisodes de l’année.

Il est aussi étrange de savoir que l’auteur des livres, R. R. Martin, qui est consultant pour la série, affirme ne pas avoir décidé comment son récit allait se terminer. Il faut savoir que Martin n’a pas encore écrit la fin de la saga. Il laisse entendre que son livre — en écriture depuis huit ans — pourrait offrir aux lecteurs un dénouement différent de celui que les téléspectateurs ont vu. Ce serait certainement bon pour les ventes, mais un peu étrange pour l’intégrité de l’oeuvre.

Mon opinion n’engage que moi, évidemment. Mais je sors satisfait de ce dénouement.

Dites-moi ce que vous en pensez.


 

Abonnez-vous et ayez accès à ma nouvelle balado:

La course à obstacle trudeauiste de Réjean Hébert

En voici un extrait:



Une réflexion au sujet de « Voir: Game of Thrones, pourquoi je n’ai pas signé la pétition »

  1. La scène finale, avant cette espèce d’épilogue de 40 minutes, était FORMIDABLE….

    La Salle du Trône, dans un Donjon Rouge pratiquement détruit comme tout le Kings Landing et ses habitants gracieuseté de Drogon, avec ce dernier, Jon Snow, Daenerys et ce foutu Trône de Fer, la Tragédie Grecque, la colère de Drogon, la destruction du Trône de Fer, conçu par ses descendants, par ce dernier qui avait au préalable détruit sa mère, ÉPIQUE….

    Et cette fin douce-amère de Jon Snow, alias Aegon Targaryen, celui qui était destiné à devenir Roi, qui était un Roi de la plus pure lignée mais qui ne voulait ni Trône ni Terre ni Couronne, qui devient le Roi du Vrai Nord afin de rebâtir la société des Sauvageons en compagnie de son meilleur ami Tormund, son loup Ghost, et quelques belles sauvageonnes…Le Combat est fini pour ce vaillant Jon Snow, la suite laisse imaginer ce qu’il a toujours souhaité malgré son post-trauma de son meurtre envers sa Reine, sa tante, son amoureuse….

    Le 1er épisode, ordinaire, mais la scène du petit Lord Umber était génial…..

    La 2eme épisode, la seule surement où il n’y a eu ni violence ni goutte de sang et ce depuis le début, le calme avant la tempête….Mais la Révélation concernant Aegon Targaryen….J’ai trouvé l’épisode sympa….

    La 3eme, LA GRANDE NOIRCEUR!!!….C’était nécessaire en conséquence de se mettre dans la peau d’une armée de vivants versus une armée GIGANTESQUE de morts…..J’aurais aimé moi aussi que ce combat scelle l’issu de GOT en conséquence qu’ils nous ont préparé à ceci et qu’en présentant le Night King comme l’Ennemi #1…..Arya qui met fin à ceci, prévisible….

    4eme…Trop fort….La Cérémonie, le Speech de Jon Snow (bravo Kit Harrington), la fête post-sépulture qui démarre dans la tristesse et le receuillement jusqu’à l’élément déclencheur (la nomination de Gendry) qui vire ensuite en foire total, tout le monde a vécu ça….La confrontation dans la chambre à coucher entre les 2 héritiers légitimes…Ensuite les conseillers de la Reine qui débattent sur le statut de Jon Snow….La mort de Raegal (bof), le retournement de veste de Jaime (rebof), MAIS la décapitation de Missandei (là on savait que c’était OUCH)….

    5eme épisode…La performance d’Emilia Clarke, sa folie démesurée a été précipitée mais grâce au jeu de l’actrice elle l’a rendu sensiblement crédible…La colère de Drogon et de Grey Worm….Une scène apocalyptique parfaitement réalisée d’où la panique de la population de Kings Landing était parfaitement senti, ceci a dépassé Battle of Bastards en conséquence de l’intégration du téléspectateur à l’intérieur de l’action…

    La 6eme épisode, on en a parlé ci-dessus…

    PS: J’aurais aimé que vous deveniez notre 1er président Mr. Lisée….J’ai toujours voté pour vous, pour la Souveraineté et le PQ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *