Voir: Super-héros, attention à la surdose

Comme chaque vendredi, mes suggestions de sortie et de choses à voir.

Quand la super-héroine vole le show

how-wonder-woman-casually-stole-the-show-in-batman-v-superman-dawn-of-justice-wonder-w-904553

Gal Gadot, la très attendue Wonder Woman. Excellent choix.

Oui, je suis allé voir Batman v Superman.  Mes attentes étant très basses, j’ai donc passé une assez bonne soirée. (Attention: je suis bon public). J’ai surtout été agréablement surpris par le choix de l’actrice pour Wonder Woman, l’israélienne Gal Gadot. Elle a de la classe et de la force, on a évité la bimbo, c’est parfait et, évidemment, on en redemande et on sera servi bientôt.

Oui, je suis un consommateur de films de super-héros. Je n’ai jamais trouvées inoubliables les films de Superman (ou les trilogies de Spiderman, répétitives). Les revisites successives de Batman, par contre, ont toujours innové. C’est d’ailleurs l’esprit, noir et caustique, de Batman qui imbibe ce nouveau chapitre Batman v Superman, premier d’une nouvelle saga.

Pour s’y retrouver

Pour ceux qui ne suivent pas, il y a deux écuries. Celle de Marvel (Ironman, Captain America, Hulk, Guardians of the Galaxy, etc). Celle de DC Comics (Batman, Superman, Wonder Woman, Flash, Aquaman, etc). Marvel a pris une longueur d’avance en offrant depuis 2008 des films à chaque protagoniste, puis en les combinant dans les Avengers. Créant ainsi un arc dramatique transversal qui pousse les fans à chercher des indices dans chaque nouvelle offrande. (Ce qui conduit à un niveau de complexité qui en rebute plus d’un. « Est-on sensé faire de la révision avant chaque film comme avant un examen », a demandé récemment un critique américain ?) En avril, Captain America – Civil War viendra en ajouter une couche, puis un nouveau Thor (une femme) en 2017, puis le retour des Avengers en 2018 et 2019. (Voir la liste ici et une récapitulation plus bas.)

DC Comics n’avait pas combiné ses héros ni introduit de nouvelles figures. Ils accélèrent le tempo. Batman v Superman permet de le faire et de nous annoncer un Wonder Woman pour 2017, immédiatement suivi par un Justice League, qui va combiner plusieurs héros. En 2018, Flash et Aquaman auront leurs films, suivis en 2019 par un autre Justice League. (Voir le tout ici.)

« Superhero fatigue »

L’abondance de cette production ne serait pas complète sans les nouvelles productions de la série X-Men, récemment tournées à Montréal, la poursuite des Spiderman et l’introduction de nouveaux personnages comme Ant-Man (assez drôle à mon avis), sans compter le retour annoncé de Lara Croft, sans Angelina.

On se demande s’il n’y a pas risque de « Superhero fatigue ». On le verra au box office. Pour l’instant, Batman v Superman, malgré des critiques assez mauvaises, a fait 200 millions de $ en un jour. Alors…

Rien de tout cela ne vous intéresse ?

Alors je ne vous recommande qu’un film de superhéros, où l’humour le dispute à l’action: Guardians of the Galaxy, sorti en 2014.

Pour mordus seulement

L’univers interconnecté de Marvel est complexe. On peut voir chaque film comme un film d’action complet en lui-même. Mais pour ceux qui veulent suivre l’ensemble, voici deux tentatives de synthèses.

La première dure 13 minutes:

Dans celle ci, un fan élargit la palette pour intégrer les séries télé de Marvel dans une version de… 43 minutes ! Je ne le recommande qu’à ceux qui en ont vu des bouts et veulent le tableau d’ensemble. C’est à jour jusqu’à Ant Man.

Je n’ai pas trouvé de récapitulation satisfaisante pour l’univers de DC Comics (avis aux alertinternautes !)

À votre tour !

Vous les avez vus, aimés, détestés ? Avez des suggestions ? Allez-y !

Pour voir les autres recensions de choses à voir, c’est ici.



5 réflexions au sujet de « Voir: Super-héros, attention à la surdose »

  1. En gros, zzzzzzzzzzzzzz….
    Quelques frémissements au visionnement de IRON MAN 1er, le joker de Nicholson (en passant, le côté sombre de BATMAN: c’est comme inviter Bergman comme script doctor et espérer ramener à la vie un sombre désœuvré qui aime porter des collants déguisé en bibite). Le dernier STARS WAR… pour bailler, et voir Harrison Ford encaisser son chèque (en baillant lui aussi).

    La raison: les suites ne marchent jamais, sauf exception: la trilogie des Godfathers.

    Proche du genre, j’ai littéralement joui à BLADE RUNNER (mais oh surprise: il y avait un scénario), et inversement je crains la suite que va tourner Villeneuve (précisément parce que le 1er fonctionnait sur un bon scénario). Mais Villeneuve ne pourra pas faire un bon scénario à partir du même bon scénario, et défendre la comparaison, même si on le laisse essayer (d’ailleurs je suis certain que le scénario est écrit depuis longtemps et coulé dans le ciment, et que Scott a refusé de le tourner, etc…).

    Il reste le popcorn et les effets spéciaux.

    Ah oui, les supers-héros…

    • À ce que je sache, être souverainiste ne signifie pas l’isolement du monde entier. On peut faire la promotion du français tout en s’intéressant à la culture des autres pays, dont les USA. C’est entre autres une telle attitude de fermeture qui garde des militants péquistes potentiels à l’écart.

  2. Bonjour M. Lizée,

    Tout cela, c’est bien mais c’est aussi beaucoup d’emphase sur la culture américaine.

    J’attends le jour où une compagnie de production cinématographique sortira un film sur Rahan. Vous vous souvenez de ce super héros dans la revue Pif Gadget?

    Rahan pourrait peut-être alors rappeler aux Américains et aux Canadiens qu’ils ne sont pas seuls sur cette planète et qu’ils devraient penser de plus en plus à réduire leurs empreintes énergétiques et leurs effets spéciaux.

    Et oui, il faut sans cesse le rappeler: nous devons mettre en place un nouveau système de référence de manière à soigner notre belle planète qui est maintenant malade car de nombreux scientifiques aguéris observent des symptômes inquiétants: des glaciers qui ne se renouvellent pas et qui disparaissent, des océans qui s’acidifient.

    Respectueusement,

    Guy J.J.P. Lafond
    (Un Québécois à pied et à pied d’oeuvre à Ottawa)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *