À voir: l’éveil politique de Taylor Swift

Un des meilleurs films politiques de la décennie

Je n’ai jamais tenté de cacher mon côté fleur bleue, ni mon penchant pour le nouveau country. C’est donc sans inhibition que j’ai cliqué sur Miss Americana, le documentaire de Lana Wilson sur Taylor Swift disponible sur Netflix. Je ne m’attendais pas à ce que ce soit un des meilleurs films politiques de la décennie.

L’itinéraire de Swift était pourtant intéressant en soi. Jeune fille en fleur devenant très tôt une star de la country, passant au pop et brisant autant de records de vente que le Beatles en leur temps, puis plongée dans une série de controverses, elle disparaît de la scène pendant un an, puis revient avec un album, des vidéos et une tournée gorgées d’énergie vengeresse: Reputation.

Ça suffirait pour un documentaire. Mais Swift a aussi subi une agression sexuelle (pendant un point de presse, un mononcle animateur de radio lui prend la fesse), elle le dénonce, est poursuivie par le mononcle pour atteinte à la réputation, le poursuit à son tour (pour un dollar) et gagne son procès.

Oser prendre position

Elle en ressort avec un sentiment aiguisé contre les violences et la discrimination. Lorsqu’elle constate que dans son État natal de Tennessee, la candidate républicaine s’oppose notamment au mariage gay et à l’extension des services aux femmes violentées, elle décide de s’exprimer politiquement pour la première fois.

« Tu dois décider si tu veux perdre la moitié de ton public » lui dit un de ses agents, dans une scène poignante du documentaire, où la chanteuse doit imposer à son entourage sa volonté de s’engager politiquement. La candidate républicaine sera élue, mais l’intervention de Swift a fait bondir l’enregistrement de nouveaux électeurs (65 000 en 24 heures).

La prédiction de son agent se réalisera-t-il ? Selon le New York Times, bien que son album actuel s’est vendu moins que le précédent, il se vend deux fois plus que les 100 autres titres sur le Billboard. Elle continue donc à dominer, dans un marché plus difficile pour tous. S’il y a fluctuation à cause de sa prise de position politique (elle a été nommément dénoncée par Trump) elle est difficile à mesurer.

Comme tout nouveau venu en politique, Swift a pris très durement la défaite de son candidat en 2018. Mais elle en a tiré une volonté encore plus forte de s’engager dans la bataille de 2020. Cela ressort clairement de Miss Americana, et du titre qu’elle a lancé le jour de la sortie du documentaire le 31 janvier: Only the young, un appel à l’engagement politique des jeunes.

Le second titre de son nouvel album est également un appel politique, à la tolérance en général sur les réseaux sociaux, et pour les droits LGBTQ. Voici un décodage de l’ensemble des messages de ce clip:


La bande annonce de ma dernière balado Lisée101:

La bande annonce d’une récente balado Lisée202:

 



Une réflexion au sujet de « À voir: l’éveil politique de Taylor Swift »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *