À voir: Tout sur le cover-up viral de la Chine

Un an après les premiers signes publics d’éclosion du virus à Wuhan, une équipe d’experts de l’Organisation mondiale de la santé est sur place, tentant de remonter la trace du Covid, du patient zéro, du laboratoire ou de la chauve-souris responsables de tant de chagrins.

Bonne chance ! Il y avait quelque chose de pathétique à voir ces scientifiques arpenter le marché aux animaux de la cité, fermée et nettoyée depuis 12 longs mois. Que pensaient-ils y trouver, sinon la nostalgie d’une époque révolue et quelques photos pour leurs albums-souvenirs ?

J’ai suivi avec attention ce qui a été écrit depuis le début de cette affaire sur la tentative du pouvoir chinois de cacher à ses citoyens et au monde le danger que représentait ce nouveau virus. Très tôt, on a compris que la Chine avait camouflé les détails et réprimé ceux qui souhaitaient dire la vérité.

Jamais cependant l’ampleur du mensonge chinois n’a été aussi bien dépecé et repertorié que dans le documentaires de 90 minutes que vient de diffuser et de mettre en ligne la formidable équipe de chercheurs de l’émission Frontline.

Il faut l’écouter. Le voici:


Cliques pour commander. Version numérique disponible.

3 réflexions sur « À voir: Tout sur le cover-up viral de la Chine »

  1. Bonjour de Québec Jean-François. La Chine. Qu’attendre de plus de ce pays ? Rien. Les dirigeants cachent tout, absolument tout, tout le temps. Là, ils ont bien été obligé de dire que la pandémie venait de chez-eux ! Quelqu’un l’a su et ce n’était plus un secret. Vous avez raison de dire qu’ils ont eu le temps en masse de camoufler le tout. Ce sont les maîtres dans cet art ! L’organisation mondiale de la santé a dormi sur la  » switch  » comme on dit et voilà le résultat. La Chine ne sera jamais fiable dans quelque domaine que ce soit et c’est malheureux car tant de gens souffrent de cette pandémie. Et ce n’est pas fini et c’est épeurant d’une certaine manière.

  2. Oui l’émission Frontline sur la pandémie et la Chine qui a « oublié » d’aviser l’OMS de la découverte d’un nouveau coronavirus – une obligation légale internationale – est édifiant. Un reportage remarquable de la part de l’équipe…

    Seul bémol à l’émission : seulement disponible aux internautes américains sinon il faut utiliser un service VPN pour y avoir accès…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *