Voir: Suzanne Clément en français de France !

Le jeu, Suzanne ClémentJe ne sais pas ce qui lui a pris, mais l’algorithme de Netflix m’a récemment proposé Le Jeu, film français sorti l’an dernier. Je lui en suis très reconnaissant !

Cette reprise d’un film italien met notamment en vedette notre Suzanne Clément. Le jeu est simple: dans un souper entre couples et amis, tout le monde met son téléphone portable sur la table.

Appels, textos, photos, tout ce qui est reçu est partagé entre tous. Pas de cachette, pas de secret. Je vous laisse découvrir la pagaille que cette transparence provoque, du drame à la rigolade. Un très beau moment.

(Note: comment demander à l’algorithme de Netflix de m’aviser chaque fois qu’une nouveauté francophone apparaît ? Si quelqu’un le sait, me le signaler svp)

Le sens de la fête, suzanne clément, Jean-Pierre Bacri Appâté à l’idée de voir encore comment ça va pour notre Suzanne Clément dans sa carrière française, je suis tombé sur un autre bijou, Le Sens de la fête, disponible notamment sur Illico.

J’avoue ne pas avoir été attentif lors des César de 2018, le film a raflé tous les prix: meilleur film, meilleur acteur, meilleur scénario, meilleur montage. Mme Clément joue un petit rôle mais l’ensemble, dominé par Jean-Pierre Bacri, est impeccable.

Bacri dirige une entreprise de traiteur qui doit organiser un mariage dans un château français. Tout est dans les dialogues, savoureux.

C’est de l’équipe qui nous a présenté les Intouchables. Alors…

Vous me savez très intéressé par la Science Fiction. Je peux donc vous éviter une déception.
The Wandering Earth, science-fiction, Chine, JupiterLe méga-film chinois The Wandering Earth (sur Netflix) ne pourra satisfaire que ceux qui ont aimé, disons, toute la série des Transformers.

Les effets spéciaux sont bons. On est dans le gigantisme et les très gros camions. Menacé par une explosion imminente du soleil, les terriens propulsent leur planète pour s’échapper mais, à l’approche de Jupiter, la catastrophe les attend.

La trame est construite sur une relation père-fils qui ne passe tout simplement pas. Du moins pas en occident.

 

Bodyguard, garde du corps, espionnage, british Si vous ne savez pas quelle série britannique d’espionnage choisir sur Netflix, voici mon petit palmarès:

– BodyGuard, de loin supérieur

– London Spy, très glauque. Je ne recommande pas.

– Line of duty, je n’ai pas passé le second épisode.

 


 

Abonnez-vous et ayez accès à ma nouvelle balado:

Le futur chemin de croix vert de la CAQ

En voici un extrait:

 

 

 



Une réflexion au sujet de « Voir: Suzanne Clément en français de France ! »

  1. Le sens de la fête.

    « Tout est dans les dialogues, savoureux. »

    Elle a aussi retenu l’intensité et la vigueur des dialogues. Nous en avons reparlé et j’ai compris que j’en avais manqué des bouts et des meilleures.

    Je me suis éclaté de rire quelques fois. Cette comédie m’a rappelé du Molière finalement, exposé de moeurs d’une époque, en France après en Italie. Loin de l’art de vivre développé par B.F. Skinner dans son roman utopique Walden TWO. J’ai résumé par chapitre.

    Bientôt sur votre écran ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *