Encore des coupes pour les plus vulnérables – La Semaine du Député de Rosemont

Comme chaque dimanche, un résumé de ma semaine:

Un dimanche bien rempli

  • Club de patinage artistique de Rosemont

2016-04-17 club de patinage artistique de rosemontJ’ai été enchanté par la 40e édition du spectacle Magie sur glace du Club patinage artistique de Rosemont. J’étais d’ailleurs très heureux de remettre les prix aux patineurs. Bravo à toutes et à tous pour votre motivation!

 

  • Un petit tour dans Sanguinet
    2016-04-17 militants de sanguinetb avec alain therrien

Suite à l’invitation de mon collègue Alain Therrien, je suis aller rendre visite aux militants de Sanguinet. C’est toujours une partie de plaisir pour moi d’aller à la rencontre des militants des autres circonscriptions du Québec et de discuter avec eux des enjeux qui leurs tiennent à coeur.

  • Blitz de financement dans Rosemont

2016-04-17 blitz dans Rosemont avec PKP2018 approche et le PQ de Rosemont sera prêt! Le chef est d’ailleurs venu nous visiter pendant notre blitz de financement dans Rosemont.

Aidez-nous à mettre le PLQ au chômage. Contribuez ici.

Parents jusqu’au bout

Les propos méprisants tenus par Gaétan Barrette à l’égard des mères de Parents jusqu’au bout ont beaucoup choqué. Ces parents d’enfants lourdement handicapés demandent d’être traités avec équité. J’ai interrogé le ministre à ce sujet et il a fait preuve de mauvaise foi. Le ministre a même refusé de les rencontrer à nouveau. Elles demandent maintenant à ce que le Premier ministre les rencontre. Voici un résumé de la situation :

Geneviève de Parents jusqu’au bout a donné une entrevue à Dutrizac sur les dénouements de la semaine dernière.

Nouvelles coupures en éducation : la mobilisation fait reculer le ministre

Nous avons fait connaître notre ras-le-bol face aux nouvelles coupes de 18 millions de $ que la CSDM devait imposer, ce qui devait se traduire par des suppressions de postes d’orthopédagogues, une baisse du nombre de classes spécialisées et des coupes dans les cours de francisation.

Accompagné d’Annick Daigneault, mère monoparentale d’un enfant autiste, d’une représentante du mouvement Je protège mon école publique, de Lucila Guerrero de la Coalition de parents d’enfants à besoins particuliers et de  Julie Wagner, vice-présidente du comité de parents de la CSDM, nous avons demandé:

  • Que le gouvernement libéral rende disponible les sommes nécessaires à surseoir à toute nouvelle coupure en éducation, notamment à la CSDM;
  • Que Philippe Couillard vienne personnellement passer une journée avec les parents, les commissaires, les psychoéducateurs dans les écoles de la CSDM;
  • Que la Commission des droits de la personne et de la jeunesse, qui s’est inquiétée il y a un mois sur l’impact des coupes sur le droit des élèves en difficulté à une éducation de qualité, procède immédiatement à un enquête sur le respect effectif, ou non, de ces droits.

Le surlandemain, le ministre de l’éducation annonçait qu’il verserait une aide d’urgence à la CSDM pour annuler les coupures de postes. Nous sommes heureux d’avoir contribué à cette victoire pour nos enfants.

Le gouvernement libéral abandonne les hommes en difficulté avec enfants

Mes collègues Carole Poirier, Martin Ouellet et moi avons tiré la sonnette d’alarme, jeudi matin, à propos du manque de financement qui menace la pérennité des Maisons Oxygène, une ressource d’aide pour les hommes en difficulté avec enfants. Malheureusement, en refusant de les soutenir, le gouvernement libéral les abandonne. Conséquence : la survie des Maisons Oxygène est en péril, et les 300 pères qu’elles ont accompagnés en 2015 se retrouvent sans soutien. J’ai interpellé la ministre Lucie Charlebois à ce sujet lors de la période de questions :

Une seule Maison Oxygène sur les onze que compte le réseau est reconnue et financée. Certaines maisons étaient soutenues par les CRÉ, et d’autres verront leur financement prendre fin en 2019, alors que se terminera le projet collectif d’accompagnement Avenir d’enfants. Le milieu communautaire peut compter sur l’appui du Parti Québécois. Les Maisons Oxygène doivent pouvoir bénéficier du PSOC et, pour ce faire, le programme doit être rehaussé, comme l’a demandé lui-même le Parti libéral en votant en faveur d’une motion allant en ce sens, en mai 2013.

SPLI : respectons les orientations du Qc en matière d’itinérance

 Accompagné de Bernard St‑Jacques, organisateur communautaire au Réseau d’aide aux personnes seules et itinérantes de Montréal (RAPSIM), nous avons demandé à la ministre Charlebois vendredi matin d’utiliser les nouvelles sommes fédérales pour rétablir le financement des groupes de lutte contre l’itinérance. Ottawa vient d’ajouter 10 millions par année dans la SPLI. La ministre doit faire en sorte que la somme serve à réparer les dégâts causés par la formule que le gouvernement Harper a imposée au Québec : 22 organismes ont vu leur financement complètement coupé.

La réorientation de la SPLI a occasionné un recul important sur le terrain : on a constaté une réduction des heures d’ouverture de certains organismes, la suppression de postes d’intervenants dans d’autres, un rationnement forcé des services, etc. Malheureusement, interrogée lors de l’étude de ses crédits, la ministre Charlebois a refusé de s’engager à utiliser ces sommes sans entraves. Elle a, au contraire, défendu bec et ongles la stratégie « logement d’abord » imposée par le gouvernement Harper. Les membres du caucus du Parti Québécois de Montréal ont d’ailleurs  fait parvenir à la ministre une lettre demandant également une renégociation de l’entente SPLI 2014-2019 pour y prévoir davantage de flexibilité, tel que le réclament les intervenants du milieu.

Bonne semaine !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *