Laïcité: Comment répondre aux arguments de la gauche (texte)

CAQ, laïcité, Dupuis-Déri, Manon MasséDe Manon Massé à Charles Taylor en passant par Francis Dupuis-Déri et Francine Pelletier, une certaine gauche québécoise multiplie les arguments pour défendre le droit de porter des signes religieux lorsqu’on travaille pour l’État.

Ces arguments ne sont pas dénués d’intérêt, je les discute un par un.


Avis: ceci est le texte d’une balado hebdomadaire Lisée101.  Ces textes sont publiés huit jours après qu’ils aient été rendus disponibles aux abonnés de la balado.
Prenez huit jours d’avance,
abonnez-vous  ici !

Lire, voir: Jésus, la vraie histoire?

 

Pour le congé de Pâques, quoi de mieux que d’examiner (en rappel) une des histoires les plus fascinantes des deux derniers millénaires, celle de Jésus ?

Il y a principalement trois thèses. Celle qui veut que les évangiles doivent être crus sur paroles, une idée assez répandue dans le Bible Belt américain, et selon laquelle les humains ont cohabité avec les dinosaures à la création, il y a 5 000 ans. Celle, qui fait consensus, voulant que sous les très nombreuses enjolivures des évangiles, se cache une vérité historique, qu’on peut identifier, celle de la véritable vie d’un homme nommé Jésus. (Je parle de la troisième plus loin.)

Le parcours original d’un séparatiste devenu juif

jui-hst-qcRichard Marceau est un cas. Il en est conscient. Petit gars d’une famille catholique de Québec, militant puis député du Bloc québécois, il s’intéresse graduellement à la communauté juive, émotivement (il épouse une juive anglophone peu pratiquante) puis intellectuellement –  il séjourne en Israël.

Le contact avec la réalité israélienne a conduit beaucoup de Québécois élevés dans un a priori pro-palestinien à mieux équilibrer leurs opinions des droits, revendications et méfaits des uns et des autres.

L’abbé Gravel vs la droite religieuse

gravel-150x150Raymond Gravel a le courage de ses convictions. Le prêtre, ex-député bloquiste, est critique de la position de l’église sur l’avortement et sur le mariage gay.

Cela le met en phase avec la majorité des catholiques québécois (et une proportion significative du clergé québécois), mais déphasé par rapport au Pape et, surtout, dévoyé aux yeux de la droite religieuse canadienne, qui en ont fait une de leurs cibles favorites.

Que dit vraiment le Coran au sujet des femmes?

Que dit, précisément, le Coran au sujet des femmes, du voile, de la burka ? Et quelles en sont les interprétations orthodoxes et les interprétations libérales ? J’ai posé la question à une experte, Ekaterina Yahyaoui Krivenko, juriste à l’Université de Montréal et à McGill et auteure de Women, Islam and International Law.

(Aller à 16’46 »)