Tabac, austérité et jardins: La Semaine du Député de Rosemont

À Québec, même si la période de question n’a pas repris, les Commissions parlementaires sont en action et, depuis la mi-août, je me consacre aux consultations pour la nouvelle loi sur la santé.

Je vous en présente trois extraits. D’abord sur la capacité du Québec de légiférer sur la question:

Ensuite sur l’étrange financement de l’Association québécoise des détaillants en alimentation:

Finalement sur la question du cartage dans les dépanneurs:

Jardin communautaire Pré-Carré : Fête des jardiniers

Dimanche, je me suis rendu à la fête des jardiniers du jardin communautaire Pré-Carré, situé derrière le Village olympique. Le beau temps était en rendez-vous! Nous avons pu échanger et manger d’excellentes tomates !2015-08-23 jardin pré carré

Rosemont à la chance d’accueillir plusieurs jardins communautaires chaque été, où les citoyens amateurs de jardinage peuvent pratiquer ce loisir en symbiose avec la nature.

Tournée du Parti Québécois: les députés sur le terrain et à l’écoute des Québécois 

Dans le cadre du caucus pré-sessionnel, mes collègues députés et moi avons sillonné les municipalités des plusieurs circonscriptions tel que Rimouski, Matane-Matapédia, Côte du Sud, etc., afin de rencontrer les citoyens.

  • Solution Novika:

2015-08-24 devant NovikaAccompagné de mes collègues Diane Lamarre et Sylvain Rochon, nous avons visité le plus important Centre de transfert technologique (CCTT) au Québec: Solutions Novika, lié au Cegep de Lapocatière. Novika c’est 51 chercheurs offrant de la recherche et développement, à faible coût, aux PMEs de la région et du Québec, et produisant des solutions pour réduire les coûts du système de santé.

Les représentants de l’entreprise nous on a parlé de l’expertise locale et régionale et des belles avancées qui peuvent en découler pour notre réseau de santé, des innovations de chez nous qui voient le jour pour améliorer les équipements et faciliter la tâche du personnel du réseau, du statut des centres collégiaux de transfert technologique et de leur mandat, de la collaboration avec professeurs et étudiants, du financement des CCTT, des retombées pour nos PME, etc. Croyez-le ou non, eux aussi sont victimes de l’austérité libérale!

  • Rencontre avec les intervenants du réseau de la santé de Kamouraska

Nous nous sommes par la suite entretenus avec les intervenants du réseau de la santé du CSSS Kamouraska et du comité des usagers. Il a été question de la réforme de la santé du ministre Barrette (PL10) et de ses conséquences sur le terrain: fusions et éloignement des centres décisionnels, complexités engendrées par la réforme. Les intervenants affirment que même si le PL10 est adopté depuis plus de 6 mois, plusieurs éléments sont toujours flous et qu’il y a un manque flagrant d’information sur le terrain, etc.

  • PQ de Côte-du-Sud

Nous avons également fait un arrêt au Café Azimut à La Pocatière, en compagnie du président de l’exécutif du PQ de Côte-du-Sud, Michel Forget.

2015-08-24 avec président pq cote du sud

de gauche à droite: Jean-François Lisée, le président de l’exécutif du PQ de Cote du Sud Michel Forget, Diane Lamarre et Sylvain Rochon

Caucus à Rimouski

Le caucus pré-sessionnel du PQ s’est tenu mardi et mercredi à Rimouski. L’objectif est de bien se préparer à la rentrée parlementaire. Nous avons notamment discuté des deux récentes démissions de députés libéraux, et des étranges choix de Philippe Couillard (voir mon post facebook ici).

2015-08-25 avec candidate du bloc dans matane

La candidate du BQ Kedina Fleury-Samson

En soirée, j’ai également eu la chance de rencontrer la remarquable candidate du Bloc québécois  dans Matane-Matapedia, Kedina Fleury-Samson. Plusieurs autres activités militantes ont eu lieu durant ces 3 jours de caucus, notamment avec les jeunes du Comité nationale des jeunes du PQ (CNJ).

Au Bas Saint-Laurent avec le milieu communautaire

2015-08-26 rencontre gr communautaires 2Accompagné de mes collègues Carole Poirier, Sylvain Rochon, Harold Lebel et Dave Turcotte, nous avons rencontré le milieu communautaire du Bas-Saint-Laurent afin de discuter de l’austérité, des impacts des coupes du gouvernement libéral, du refus de la ministre d’indexer au-delà de 0,9% l’enveloppe dévolue au communautaire (appelée PSOC dans le jargon), ainsi que de l’autonomie des organismes communautaires. Encore une fois, on constate que les coupures libérales affectent les plus démunis

2015-08-26 Rencontre gr communautaires 1

de gauche à droite: Carole Poirier, Sylvain Rochon, Harold Lebel, Dave Turcotte et Jean-François Lisée, en rencontre avec le milieu communautaire au Bas-St-Laurent

De retour à Rosemont pour l’Ado-Fest!

IMG_6671De retour à Rosemont, j’ai été plus qu’impressionné par les multiples talents des ados de l’Accès-cible Jeunesse Rosemont lors de leur évènement estival l’Ado-Fest. Un spectacle haut en couleurs, mettant de l’avant les divers talents artistiques des jeunes tel le chant, la danse, l’humour, a été présenté avec brio devant la foule présente jeudi soir.

Bravo à tous les jeunes participants pour votre implication! Voici un montage de quelques-unes des performances.

Bonne semaine !



7 réflexions au sujet de « Tabac, austérité et jardins: La Semaine du Député de Rosemont »

  1. M Lisée,

    Je suis surpris d’apprendre que vous êtes ouvert à l’idée de forcer TOUS les clients des dépanneurs et des épiceries à s’identifier pour acheter des produits interdits aux mineurs.

    Cette proposition de l’association des détaillants est clairement un moyen de pression contre les contraventions abusives que leurs membres reçoivent des inspecteurs de l’État. On ne va quand même pas se mettre à demander des pièces d’identité à une personne âgée qui veut s’acheter une bouteille de vin joual vert!

    Les commerçants délinquants, ceux à qui on doit s’attaquer, sont les dépanneurs qui vendent systématiquement des cigarettes et de l’alcool à des mineurs et en toute connaissance de cause. Il y a quand même une différence entre un dépanneur qui vend des paquets de cigarette à des adolescents qui portent leurs uniformes de l’école secondaire du coin et un détaillant qui se fait piéger par un inspecteur de l’État qui envoie un jeune de 17 ans et 11 mois, mais qui a l’air d’en avoir 25.

    Et cette idée de forcer les citoyens à s’identifier pour une effectuer une transaction va plus loin. Les détaillants pourrait scanner nos cartes d’assurance maladies avec des lecteurs numériques? Je refuse de donner mon code postal quand j’achète des souliers chez Aldo, mais il faudrait que je laisse des cassiers scanner mes informations confidentielles à tous les jours?

    J’ai confiance que vous allez changer d’idée et tout faire avec la ministre pour bloquer cette idée farfelue.

    En tout respect,

    Renaud B Wilson,
    un fumeur de 26 ans qui en a marre de cette commission parlementaire

  2. Monsieur Lisée,
    Votre travail de député est remarquable! Autant en commission parlementaire qu’auprès des citoyens de votre comté, qu’avec différentes associations de la province où vous vous sentez interpelé comme porte-parole en matière de services sociaux, protection de la jeunesse, soins à domicile et de prévention, je me réjouis de lire sur vos activités!
    Je souhaiterais, dans une stratégie collective, pour le mieux-être des Québécois que tous les députés fassent connaitre auprès de leurs citoyens ce travail terrain. Nous aurions peut-être ainsi plus à cœur les décisions collectives à prendre et un meilleur engagement de chacun dans ces décisions tout en comprenant le sens de celles-ci.
    Certains médias et députés démissionnaires laissent entendre qu’un député d’arrière-ban n’est bien souvent qu’une plante verte!!!…On ne valorise pas suffisamment l’action du député auprès des citoyens et en commission parlementaire. Et bien que le travail parlementaire ait ses travers et soit en partie à réformer, le travail de député est noble. Vous en êtes un brillant exemple!

  3. Le document en question:

    Crimes contre l’humanité : L’ultime retour des barbares

    De Fethi Gharbi
    Global Research, août 06, 2014

    Url de l’article:
    http://www.mondialisation.ca/lultime-retour-des-barbares/5394869

    Et cet article est incontournable.

    Est-ce que pour vous:
    Penser globalement, agir localement localement a un sens…

    Je rajoute s’inspirer globalement et communiquer.

    Cet article fait parti des documents que tous doivent consulter, pas par idéologie ou manipulation, parce qu’il est un des éléments historiques vérifiables et qu’il peut faire la différence, pour qui comprend que les hommes sont encore embourbés dans les vieux atavismes, et ceux-ci sont modulés selon les cultures, mais les mêmes sources en l’homme.
    Le même processus égotiques quelque soit la culture.
    Le voir et en prendre conscience est un premier pas….fragile.
    Il y a le conditionnement et ce que j’appelle le méta-conditionnement.
    Et ce dernier est à l’oeuvre avec une telle puissance que le politique y participe systématiquement: disant une chose faisant autre chose.

  4. J’aime beaucoup vous entendre. Questions pertinantes , vs décrivez bien le travail de député. Ns avons besoins de vous M. Lisée.

  5. Monsieur Lisée,
    Il y a plusieurs semaines, je vous ai laissé un commentaire concernant la lutte citoyenne trifluvienne contre la fluoration de l’eau potable de Trois-Rivières. Vous n’avez pas réagit. Entre temps une pétition de plus de 10000 noms a été déposée le 13 mai par votre collègue Marc H. Plante. Les représentants de l’opposition n’ont pas daigné « saisir » cette pétition, ne la jugeant sans doute pas prioritaire ou pire n’étant pas capable d’analyser la gravité de cette saga qui dure depuis trop longtemps. Malheureusement, en commission parlementaire d’avril 2013, l’ancien ministre de la santé , M. Réjean Hébert a « fauté » en faisant une déclaration à la veille de la Commission : il se contentait de répéter ce que son sous-ministre, Dr Horacio Arruda, lui avait dicté. Le PQ, trop timide pour revoir et rectifier ses déclarations s’est contenté de laisser passer le train, même si dans le programme du PQ, il est bien inscrit : abolir le programme de fluoration…

    Et maintenant… que faire ? Il n’est pas trop tard pour écouter les 14000 citoyens de Trois-Rivières qui ne veulent pas de médication collective coercitive que la ville de TR et la DSP veulent nous faire ingurgiter de force

    Il y a quelques jours j’ai envoyé à une douzaine de vos collègues, qui devraient s’intéresser à cette cause citoyenne, une invitation à assister à une conférence de presse que la CTETS organise à Trois-Rivières le 1er septembre. Le sujet de ce rendez-vous :  » Fluoration de l’eau à Trois-Rivières : mépris envers une population prise en otage  » .
    Nous souhaitons vous rencontrer , vous et/ou l’unE de vos collègues, à cette occasion.
    Je vous remercie pour votre bonne attention.

    Philippe Giroul, Membre de la CTETS.

    • Bonjour.

      En effet la fluoration de l’eau demeure une question en suspend comme une miriade de questions d’ailleurs.

      Expertise, contre expertise sont au coeur de biens des problèmes insolvables.

      Question:
      Pourquoi est-ce insolvable.
      Nos spécialistes ne font pas les mêmes expertises sur un même problème ?
      Ça dépend de qui les paie ?
      Ça dépende de l’idéologie du parti en place ?
      Ça dépend de l’ampleur des manifestations ?

      Ça dépend de quoi ?

      Albert Einstein:
      Un problème sans solution est un problème mal posé.
      Krishnamurti:
      La maison brûle, pas le temps d’ergoter (ma transcription)
      Il y aun véritable cafouillage……c’est devenu inacceptable.
      Marx:
      “Le comportement borné des hommes en face de la nature conditionne leur comportement borné entre eux.”

      Pendant que le PLQ, le PCC coupent, la mafia, les hells continuent leur réorganisation…
      Et on veut aller régler le cas de l’EI.

      Mais qui a ouvert la boîte de pandor?

      Un article historique que tous doivent lire.
      Pensé globalement agir localement.

      Moi je dis que seule la vision globale nous donne accès aux tenants et aboutissants, aux causes et acteurs responsables, et si l’on sait poser les bonnes questions, peut-être aux vraies réponses et solutions, la voie de l’alternative naît en ce moment, et c’est le fait des humains au parfum….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *