La Semaine du Député de Rosemont

PQ: Pour un débat vraiment ouvert

Lundi, j’ai proposé six amendements afin d’améliorer la proposition quant aux modalités de la course à la direction du parti. Ces amendements ont été adoptés à l’unanimité par l’exécutif de la circonscription de Rosemont. Vous pouvez consulter le texte qui a été adopté dans ce billet.

Itinérance: Ottawa doit respecter l’approche québécoise

Mercredi à l’Assemblée, j’ai présenté une motion exigeant que le gouvernement fédéral «reconduise la Stratégie des partenariats de lutte contre l’itinérance sous les mêmes conditions, soit en respectant les orientations et priorités québécoises en cette matière». L’Assemblée nationale l’a adopté à l’unanimité.

J’ai dénoncé le resserrement des règles de la Stratégie des partenariats de lutte contre l’itinérance et la volonté du gouvernement fédéral de ne financer que des projets basés sur l’approche Logement d’abord. En adoptant cette motion à l’unanimité, l’Assemblée nationale demande à Ottawa de respecter le champ de compétence du Québec et les orientations énoncées par la Politique nationale de lutte à l’itinérance. Le soutien apporté par la SPLI à plus de 90 intervenants et à 25 000 personnes en situation ou à risque d’itinérance à Montréal et partout au Québec est menacée. Le dernier appel de projets pour du financement SPLI exclut la contribution au développement de projets de logement sociaux, l’amélioration des installations ainsi que toute action en prévention.

Le gouvernement doit réviser la Loi sur le tabac

À titre de porte-parole de l’opposition officielle en matière de prévention, j’ai rencontré plusieurs organismes luttant contre le tabagisme, comme Coalition québécoise pour le contrôle du tabac et la Société canadienne du cancer, qui m’ont fait part de la nécessité de réviser la Loi sur le tabac. C’est pourquoi j’ai présenté jeudi une motion pressant le gouvernement Couillard d’agir dans les plus brefs délais.

M. Benjamin Cerantola et Mme Gaelle Fedida, de la Société canadienne du cancer étaient d’ailleurs présents à l’Assemblée nationale. Je les remercie pour leur action.

La Loi sur le tabac se doit d’être mise à jour afin de pourvoir légiférer sur les emballages, sur le caractère aromatique et afin de faire un moratoire sur les nouvelles pratiques de mise en marché  de l’industrie du tabac.

Commission des relations avec les citoyens

Cette semaine ont débuté les consultations sur l’examen des rapports sur les activités du Fonds de soutien aux  aidants et sur celles de la Société de gestion L’Appui, devant la Commission des relations avec les citoyens. J’ai pu en apprendre davantage quant à l’importance des frais administratifs par rapport aux sommes consacrées à l’aide sur le terrain, aux redditions de comptes et à l’accessibilité des services. Les consultations continueront la semaine prochaine.

Un jeune candidat péquiste de talent dans Lévis

Alexandre Blais, candidat dans Lévis

Alexandre Bégin, candidat dans Lévis

Mercredi soir se tenait le lancement de la campagne péquiste pour l’élection partielle à venir dans Lévis. Je suis allé appuyer notre candidat, Alexandre Bégin, qui a livré un premier discours d’homme politique plein de verve et de passion.

Promettant d’être avec les gens de Lévis « avant, pendant et après les élections », contrairement au député démissionnaire de la CAQ, Christian Dubé, Alexandre a fait la liste, qui s’allonge chaque jour, des coupures envisagées par le gouvernement Couillard affectant la famille. Puis il s’est interrogé: « qu’est-ce que les familles ont fait aux libéraux pour se mériter autant de coupures » !

 

Se concerter pour les citoyens

Vendredi, j’ai d’abord participé à l’exécutif de la Conférence régionale des élus de Montréal, où on a entre autres discuté du mandat obtenu par le maire Denis Coderre pour l’organisation d’un forum de la société civile sur le futur statut de métropole de Montréal.

J’ai participé à la rencontre de la table des élus de Rosemont-La Petite Patrie, table de concertation regroupant tous les paliers de gouvernance du quartier. Nous avons discuté de plusieurs enjeux du quartier importants comme la réforme du financement des arrondissements, l’agrandissement d’écoles, le Centre Alphonse-Desjardins, etc.2014-09-26 table élus Rsmt

5@7 sur l’avenir de l’indépendance et du Parti Québécois

Ce deuxième rendez-vous avec les jeunes de Montréal s’est déroulé au pub l’île Noire à l’invitation du nouvel exécutif des jeunes péquistes de l’UQAM. J’ai pu échanger avec environ 70 jeunes engagés dans le mouvement indépendantiste. Une énergie nouvelle est en train de se former.

unnamedBonne semaine…



9 réflexions au sujet de « La Semaine du Député de Rosemont »

  1. J’arrive de Lévis et la campagne électorale, si campagne il y a, se fait entre la libérale Jones et le caquiste Paradis.

    Le péquiste est aussi absent en personne que sur les affiches inexistantes.

    Il est clair que dans une circonscription qui est une terre caquisto-libérale, le PQ ne peut dépenser grand chose car il n’atteindra pas le 15% des votes requis pour avoir droit au remboursement des dépenses électorales.

    Les gens ne semblent pas se préoccuper des candidats (assez faibles merci) et voteront pour Legault ou Couillard.

    J’ai été surpris de voir que le docteur Barette avait beaucoup d’appuis à Lévis.

    On dit qu’il est le seul à avoir tenu tête aux médecins spécialistes alors que même Marc-Yvan Côté et Robert Bourassa et tous les autres se sont cassés la pipe.

  2. M. Réhel, vous n’aviez pas tord, M. Lisée réside à Outremont

    Sinon, à voir le sondage Léger paru en fin de semaine, la course à la chefferie du PQ ne sera qu’une formalité. Pierre-Karl Péladeau va écraser ses opposants et gagner au premier tour, si les militants ont l’intelligence de se fier aux désirs des électeurs.

    Ça donnerait d’ailleurs à M. Péladeau les coudées franches pour réformer en profondeur ce parti divisé, sclérosé, ravagé par les factions, les idéologies, la sémantique sur la souveraineté, le calendrier, la question, alouette… Aaaah….

    Il est possible de ramener les jeunes vers la souveraineté, mais avec un chef et un parti modernes, ouverts. Après le désastre e la Charte des « valeurs », le PQ est une franchise brulée qu’il va falloir abandonner. Un nouveau chef, un nouveau parti, une organisation unie.

    Malheureusement pour vous M. Lisée (ou pour M. Drainville), le PQ n’a surtout pas besoin d’un joueurnaliste sur la patinoire. Votre organisation a repêché un joueur de concession, il faut l’envoyer sur la glace.

  3. Mon cher Jean-François, inutile de persister, vous ne passerez jamais, malgré toute votre bonne volonté. Je vous conseillerais fortement d’abandonner votre désir de devenir le prochain chef du PQ. Le seul espoir que j’entrevois pour que votre parti puisse survivre, c’est un Pierre Péladeau. Sinon la CAQ vous anéantira.

    • Le député de Matane a eu l’idée de se présenter et vient de réaliser qu’il n’avait aucune chance. Dans 10 ans, il n’en aura davantage, mais il y a des gens comme lui qui n’arrive pas à s’évaluer objectivement. Alors, il a décidé d’appuyer PKP. Pas fou le jeune: un ministre est mieux payé qu’un député…

  4. La constitution canadienne a divisé les responsabilités de telles façons que les problèmes locaux devaient être traités par les provinces. Quand Ottawa s’introduit dans un champ de compétence provincial il est innévitable qu’il y aura conflit. Quand on demande de l’argent au fédéral il y aura toujours des conditions attachées à ces montants. C’est leur argent, en sus de la péréquation.

  5. Que pense le député d’outremont de se retrouver bon dernier dans la course à la chefferie du PQ?

  6. Les Bégin sont une vieille famille de la Rive-Sud de Québec, Lévis sera bien représenté, si ce jeune homme est élu par la population de Lévis.

    Enfin, avec les quinquagénaires qui forment le gouvernement Couillard parmi les hommes dit forts, on ne voit pas la relève. Bonne chance Alexandre.

    J’ai 71 ans et je fais pleinement confiance en la créativité des jeunes du Québec.

Les commentaires sont fermés.