La Semaine du Député de Rosemont

Rencontre avec des gens inspirants: le collectif Lettres en main

J’ai débuté la sem2014-09-29 Lettres en mainaine dans mon comté, en rencontrant Hélène Ranger, Gilles Landry et Marie Claire Sansregret de l’organisme Lettres en main. L’organisme aide à l’alphabétisation de citoyens de Rosemont et sensibilise tous les milieux à ce problème. Nous discuté défis et financement, dans le contexte des compressions libérales. Le collectif en a d’ailleurs  parlé dans une entrevue au Journal de Rosemont.

Commission parlementaire sur les proches aidants

Baluchon Alzheimer: Aider les proches aidants
Nous avons entendu en commission parlementaire le groupe Baluchon, qui offre aux proches aidants de personnes atteintes d’Alzheimer des répits à la maison. Son budget annuel est d’un million $. Dans le cadre de l’étude du mode de financement qui découle de l’entente Québec-Fondation Chagnon, Baluchon a plusieurs recommandations.

Les entreprises d’économie sociale en aide à domicile
De leur côté, les délégués des entreprises d’économie sociale en aide à domicile qui parlaient au nom de 102 entreprises, pour lesquels travaillent 6 800 préposés, ont dressé un bilan «mitigé» des Appuis régionaux. Les entreprises craignent que l’argent destiné à l’aide ne se perde dans les structures plutôt que d’aller sur le terrain. Elles réclament notamment que les frais administratifs soient encadrés.

20 millions de moins pour les jeunes en détresse

227 signalements par jour sont faits à la direction de la protection de la jeunesse (DPJ) au Québec, et ce nombre augmente chaque année. Les intervenants de la DPJ voient donc leur charge de travail augmenter. On pourrait donc penser que le gouvernement leur offrirait leur soutien. Mais il en en rien. C’est plutôt 20 millions qui sera sabrer dans le budget de la DPJ. Jamais la DPJ n’avait subi une coupure aussi importante. J’ai d’ailleurs interrogé le ministre de la Santé à ce sujet.

Plus de détails dans le billet «Le plan Barrette face aux jeunes en détresse ? Couper de 20 millions !».

Le gouvernement Couillard est incapable de défendre les intérêts des Québécois

Ottawa proposait un péage sur le Pont Champlain. Désormais, il est plutôt question d’imposer des péages non seulement sur le futur pont Champlain, mais également sur Jacques-Cartier et sur Honoré-Mercier! Nous savons déjà qu’un seul péage augmenterait la congestion montréalaise de façon considérable, en plus de pénaliser les gens à faible revenu et de la classe moyenne. (J’en ai parlé dans «Comment Ottawa compte AUGMENTER la congestion à Montréal, au profit des riches !»).

Le nouveau scénario à trois péages est pire. Le ministre des Transports ne semble par  vouloir lire les études actuellement disponibles, ne semble pas intéressé à avoir des munitions, ni à vouloir documenter l’impact négatif qu’aurait ce péage ou ces péages sur la région métropolitaine. Nous avons d’ailleurs questionné Monsieur Poeti à ce sujet lors de la période de question.

Nous avons ensuite demandé au gouvernement libéral de commander une étude indépendante sur l’impact qu’auraient des péages sur les trois ponts, notamment quant à la congestion routière et à l’économie de la région métropolitaine.

HQ assujettie au Protecteur du citoyen?

Le présent système de traitement des plaintes d’Hydro-Québec est déficient. C’est ce que l’on constate lorsque l’on apprend que la protectrice du citoyen a reçu plus de plaintes sur Hydro-Québec, qu’elle en a reçues sur les CHLD, et ce malgré le fait qu’elle n’a pas encore de juridiction pour intervenir auprès de la société d’État. Plus de 1 000 sur les quelque 5 000 que la société reçoit annuellement, ne sont d’ailleurs pas éligibles à un recours devant la Régie de l’énergie. Notamment, les plaintes liées à la qualité du service à la clientèle ou encore les cas où des bris à des propriétés privées auraient été causés par Hydro-Québec. Dans ces derniers cas, la plainte doit être judiciarisée pour que le citoyen reçoive un dédommagement. Madame Saint-Germain, Protectrice du citoyen nous avait fait part de ces faits plus tôt au mois de septembre. Vous pouvez lire le communiqué de presse émis à ce sujet ici.

J’ai questionné les représentants d’Hydro à ce sujet en commission parlementaire et ai émis mon avis:

Assujettir Hydro-Québec au Protecteur du citoyen serait bénéfique pour la société: plus de transparence, d’efficience dans la gestion des plaintes et un meilleur service au citoyen de la part de la société d’État. D’autant plus que les distributeurs publics d’électricité au Canada sont tous assujettis à un ombudsman parlementaire. Pourquoi ce serait différent au Québec?

Médaille de l’Assemblée nationale à Marcel Vincent

2014-10-02 médaille marcel vincentJ’ai eu l’immense plaisir de remettre la médaille de l’Assemblée nationale à Marcel Vincent, organisateur communautaire au CSSS Lucille0Teasdale, travaillant dans Rosemont depuis plus de 35 ans. Merci pour toutes ces années d’implications et de dévotion dans le quartier.


Un arrêt plus que nécessaire au Salon de l’autisme

salon de lautisme

Vendredi, j’ai fait une halte au Salon de l’autisme à Laval. J’ai pu y rencontrer Sylvie Le Guerrier et Johanne Leduc, organisatrices Salon et faire le tour des kiosques. Plus de 98 exposants sont sur place! Ce salon a pour mission d’offrir de l’information rapidement et facilement sur l’autisme et les troubles du spectre de l’autisme (TSA), à l’ensemble de la population québécoise. Bravo!


Bonne semaine !



3 réflexions au sujet de « La Semaine du Député de Rosemont »

  1. Merci M. Lisée,
    … pour la clarté du propos que vous apportez dans la transmission de l’information sur les sujets traités et le respect accordé au citoyen concerné par ce propos.
    L’analphabétisation, orchestrée par les gouvernances antérieures, a ici ses impacts réels (analphabets fonctionnels ou pas ) avec lesquels il nous faut maintenant composés au quotidien . Cela demande foi … et confiance. Et vous en êtes sérieusement capable.
    C’est une fierté que de pouvoir, à nouveau, être représenté par un messager aussi pédagogue que clairement avisé pour ce citoyen concerné.
    Même si à ce jour, il a perdu beaucoup de plumes, vous êtes un espoir dans sa représentation, voire la confirmation de « son » existence …  » réelle », et pas seulement virtuelle dans l’opposition officielle. Une certitude d’être entendu.
    Vous avez mon appui tout entier
    Bernadette Martin

  2. Merci M. Lisée de votre excellent travail, de votre grande classe et du temps que vous prenez pour nous informer. Merci encore.

  3. Afin d’éviter que les médias répètent à satiété que la demande faite à PKP de vendre ses actions démontre une fois de plus les divisions au PQ. Ce qui a comme conséquence de réjouir les fédéralistes plus habiles pour éviter les polémiques entre personnes du même camp.

    Mais au-delà de la décision qui incombera à PKP est-ce qu’il ne serait pas opportun de soulever la question de la concentration des médias entre Gesca ( 60 % ) et Québecor (40%). Que dire du défunt proprio de la Presse qui n’hésitait pas à tirer les ficelles en livrant une opinion à sens unique en prenant bien soin de ses invités médaillés dans son domaine de Segar.

    Tout ceci pour dire qu’avant que la question devienne publique j’aurais préféré par délicatesse que la vente ou non des actions de Québécois ait été discuté entre le principal intéressé et les membres du caucus. Ce qui aurait évité une sortie publique que je trouve malheureuse.

Les commentaires sont fermés.