Officiel: Imperial Tobacco très fâchée contre moi !

D’abord un mot pour dire ma satisfaction d’être confirmé dans mes fonctions de porte-parole pour la Santé publique et les services sociaux et la métropole dans l’équipe remaniée du PQ. Je suis ces dossiers depuis à peine plus d’un an et je suis ravi de pouvoir défendre, face à l’austérité libérale, les causes des personnes handicapées ou autistes, des groupes d’intervention en itinérance, dénoncer les innommables coupes en Santé publique, défendre les Centres de protection de la jeunesse, aussi visées par la mesquinerie gouvernementale.

En plus, je commence à connaître le tabac, ses compagnies et ses lobbies. Et à vouloir les faire reculer dans nos vies. Nous avons terminé, la semaine dernière, d’entendre les groupes intéressés par la question et je tiens à mener ce dossier jusqu’au bout, en poussant le gouvernement Couillard à sortir de sa timidité face aux compagnies de tabac et à accepter les nombreux amendements que le Parti québécois propose.

J’ai trouvé intéressant de noter qu’Imperial Tobacco a émis un communiqué, vendredi dernier, tout miel pour le gouvernement — la ministre est remerciée pour « son écoute et ses commentaires » — mais tout fiel pour votre humble serviteur. Je cite:

L’entreprise tient à souligner le malaise général provoqué par une situation particulière survenue lors de sa présentation. En effet, lors de la période de questions accordée à M. Jean-François Lisée, député de Rosemont et membre de la commission, ce dernier a, malgré le climat respectueux de la séance, utilisé un vocabulaire disgracieux qui n’a pas sa place lors de tels travaux, en traitant les représentants de l’entreprise qui étaient présents de « menteurs professionnels ».

Oui oui, j’ai dit qu’ils étaient des « menteurs professionnels », après avoir cité le jugement de la Cour supérieure de mai dernier qui, comme beaucoup d’autres tribunaux dans le monde, a établi qu’Imperial Tobacco et les autres compagnies de tabac ont sciemment comploté et menti sur la nocivité des cigarettes pendant des décennies, produit des études bidon, tout mis en œuvre pour retarder, diluer, entraver l’application de mesures de réduction du tabagisme y compris en participant à la contrebande de tabac !

Je vous invite d’ailleurs à visionner l’intégrale de mon échange avec les représentants d’Imperial dans cette vidéo:

Alors oui, un malaise réel a plané sur la commission au moment de leur venue, mais j’identifie plutôt le malaise aux 28 décès quotidiens qui surviennent au Québec à cause du produit vendu par Imperial et ses semblables, aux 250 jeunes qui s’initient chaque semaine à la cigarette à cause de leurs subtiles campagnes visant les ados, aux 1,4 milliards de dollars que cela coûte au système de santé québécois chaque année de soigner ceux qui ont succombé à l’appel d’Imperial ou ceux qui sont malades d’avoir inhalé la fumée secondaire (19% des ados). Malaise, oui. Gros malaise.

Imperial n’est pas à un sophisme près, et son communiqué se termine par ces mots:

« Par respect pour ses quelque 500 employés et leurs familles, Imperial Tobacco Canada ne peut accepter que de tels propos soient utilisés pour qualifier ceux et celles qui travaillent au sein de l’entreprise et qui sont tous animés par des valeurs telles que le respect et l’ouverture. Nous devions communiquer haut et fort que nous n’acceptons pas ce type de propos. »

C’est beau, de se cacher derrière les boucliers humains que constituent, pour les relations publiques d’Imperial, les 500 employés et leurs familles. Ils y gagnent leur pain, dans leurs emplois. Ils ne sont pas responsables des mensonges et des études bidon. Ils ne poursuivent pas les gouvernements dans le monde entier pour leur faire peur. Ils font leur boulot. Qu’Imperial ait la décence de ne pas les embrigader dans leur croisade.

Inhaler du diesel ou de la fumée, que choisir ?

Une trouvaille pour finir. Elle nous a été communiquée jeudi par un expert international de la contamination par le tabac. Il s’agit d’une étude italienne toute simple. Pendant sept minutes, on fait passer dans un endroit fermé ce qui sort du pot d’échappement d’un camion diesel. On mesure alors la nocivité pour la santé du pauvre égaré qui serait resté dans cette pièce.

Puis, on recommence mais avec la fumée de deux cigarettes.

Résultat: la nocivité est SIX FOIS PLUS GRANDE avec la cigarette ! Incroyable. Voyez-vous même:

Avis aux amateurs de terrasses !



16 réflexions au sujet de « Officiel: Imperial Tobacco très fâchée contre moi ! »

  1. Beaucoup de jeunes se croient comme nous à leur âge, invulnérables… Les arguments les plus rationnels ou scientifiques ne les atteignent pas… C’est triste, mais il fait quand même continuer à contrer les stratégies des compagnies de tabac qui cherchent à amener les jeunes à fumer. Bravo! Continuer à pousser le gouvernement à faire des lois encore plus restrictives.

    Pourquoi ne pas être imaginatifs et proposer aussi aux jeunes des arguments sûrement moins scientifiques mais qui vont les chercher d’avantage.
    Une amie m’a confié qu’elle avait utilisé l’argument suivant pour convaincre son fils de ne pa commencer à fumer.
     » Si tu te mets à fumer, tu te priveras de plus de la moitié de tes futures blondes »
    Merci pour votre beau travail. SVP APPUYEZ LE BLOC!

  2. Inperial Tabacco…. Des gens « dignes »! Ils sont tellement dignes, qu’ils sont prêt à nous faire « mourrir dans la dignité! » Ils sont à la mode, c’est le moins qu’on puisse dire!

  3. Bravo pour cette nomination comme porte-parole pour la Santé publique. Consciente que le tabac tue,(je suis une ex-fumeuse), il est important de poursuivre des actions plus restrictives afin de réduire voire éliminer l’usage du tabac puisque c’est un cancérogène.

    Un autre enjeu de Santé publique est l’ajout de fluorure à l’eau potable pour traiter la carie dentaire. J’espère M. Lisée que vous serez sensible au fait que les promoteurs de la fluoration de l’eau veulent nous faire boire contre notre volonté, une eau fluorée et ce, sans connaître notre état de santé. Cette mesure dite de Santé publique est une médication coercitive et collective tel que définit par un jugement de la Cour Suprême du Canada et contrevient à la Charte des droits et libertés des personnes, du Code civil et du Code de déontologie des médecins du Québec. Dans un contexte d’austérité et des nombreuses coupures dans la santé et l’éducation, il est inacceptable de continuer à gaspiller les fonds publics pour traiter l’ensemble d’une population en utilisant comme véhicule notre eau potable. Cette eau source de vie!
    Pour fluorer l’eau de Trois-Rivières, il en coûtera plus d’un million$ et pour fluorer le Québec il en coûtera 300millions$. C’est d’autant plus un gaspillage, sachant que 99% de cette eau, retourne à l’égout.
    Nous vous demandons Monsieur Lisée, d’écouter les 15 000 citoyens de Trois-Rivières qui refusent à ce jour ( le nombre augmente sans cesse grâce à une pétition citoyenne) la fluoration de l’eau, ce produit chimique impropre à la consommation humaine. Le fluorure ajouté à l’eau sera t-il lui aussi, un jour, classé cancérogène comme le tabac? Présentement, il n’existe aucune étude toxicologique sur ce produit et aucune information sur les effets à long terme sur la santé et sur l’environnement.

  4. « Par respect pour ses quelque 500 employés et leurs familles, Imperial Tobacco Canada ne peut accepter que de tels propos soient utilisés pour qualifier ceux et celles qui travaillent au sein de l’entreprise et qui sont tous animés par des valeurs telles que le respect et l’ouverture. »
    Se cacher derrière ses employés semble devenir monnaie courante chez les entreprises et les différents gouvernements. Après avoir fait passer un tract dans toute la municipalité pour détailler l’état comptable présenté par le vérificateur externe lui-même et ajouter mes propres remarques judicieuses et prouvables, j’ai reçu une mise en demeure, une espèce de lettre-bâillon, pour me faire taire en ajoutant que cela nuisait à la réputation des employés municipaux. Évidemment le laveur de vitres et la secrétaire ne peuvent être concernés vu qu’ils ne touchent absolument pas au système comptable. La seule personne visée, ce ne peut être que le maire qui oblige des employés à présenter de faux rapports ou des rapports incomplets et à insérer des mentions hypothétiques. Pour ma part, j’ai relevé que le budget était de 4 millions de dollars et que les dépenses atteignaient 6 millions; de plus, il y a pour plus de 270 000$ de chèques dont on ne connaît ni le destinataire ni les raisons du paiement.

  5. Merci de nous tenir en éveil devant ce fléau. Mon fils se bat depuis une décennie pour arrêter de fumer et n’y parvient pas. Et que cela coûte cher! Sans compter la récession qui fera gonfler les prix en septembre, encore une fois ! Une autre dépendance à surmonter qui les étouffe là aussi nos jeunes déjà surchargés de mauvais choix au lieu de les placer devant de bonnes idées pour les aider à mieux se vivre en santé. Nous ne serons jamais assez nombreux pour lutter contre ces géants !
    Votre vigilance envers les jeunes vous honorent M. Lisée. Merci de veiller avec nous
    Bernadette Martin

    • Je me joins à vous Madame … »votre vigilance envers les jeunes vous honorent M. Lisée. Merci de veiller avec nous ».
      J’irais jusqu’à dire « de veiller avec et sur nous ».

  6. C’est très bien qu’Imperial Tobacco soit très fâchée contre vous M. Lisée!
    Mais, vous avez raison.
    La vidéo n’a pas sa place dans votre démonstration. Révisez SVP.
    Merci!

  7. Ben oui, les études….

    L’étude, elle mentionne combien de fumeurs ça prendrait à Montréal en fumant non-stop pour ‘accoter’ les échappements des camions, voitures, autobus etc ?

    L’étude en question j’espère attribue l’essentirl de a couche de smog des villes aux fumeurs ?

    Et bien sûr la définition de la toxicité inclue l’effet des particules sur les poumons ? Parce que les substances cancérigènes dans les émissions des moteurs à combustion ça n’est qu’ une petite partie du problème des transports.

    Vous êtes désespérant. C’est tellement facile de crier au loup avwc une étude dont l’horizon de dépasse pas celui d’une mouche, un mètre de diamètre…

  8. M. Lisée
    Je tiens à préciser que l’appareil utilisé mesure la concentration de particules solides. A cet égard, le camion produit une concentration de particules moins élevée que la fumée de deux cigarettes.
    Or, la pollution ne comprends pas que les particules mais aussi les gaz, que l’appareil ne mesure aucunement. Le monoxide de carbone (un gaz émit dans l’échappement) est le composé toxique qui tue rapidement lorsque respiré en quantité importante comme dans le cas d’un échappement déversé dans un espace clos.
    La nocivité ne se mesure pas qu’en concentration de particules de fumée.
    Je trouve dommage qu’après une belle envolée contre les compagnies de tabac vous terminiez votre texte en citant une étude si pauvre. Ce ne sont pourtant pas les études scientifiques crédibles qui manquent sur les effets négastes du tabac

  9. M. Lisée,
    La fumée de tabac est toxique et je n’ai aucun respect pour les compagnies de tabac.
    Néanmoins, affirmer que l’échappement d’un camion diésel pendant sept minutes est moins toxique que la fumée de deux cigarettes est absurde.
    Des gens se suicident en quelques minutes en envoyant l’échappement de leur véhicule dans l’habitacle. J’attends encore les rapports de gens morts dans leur voiture après avoir fumé.
    Énoncer des absurdités n’aide pas la lutte contre le tabagisme

  10. Je trouve dommage que personne ne parle de la cigarette électronique . Je ne suis pas médecin , mais , allez vite écouter les dires et commentaires du Docteur Ostiguy et Julien (pneumologue et cardiologue) . L’an passé l’émission découverte , animée par Charles Tisseyre , a vraiment démontré que la cigarette électronique n’était pas nocive ! Plusieurs de mes amis(es) et moi-même avons arrêté de fumer avec la cigarette électronique ! Bien sûr , il faut être vigilants face à la provenance et des ingrédients qu’elles contiennent . Je suis convaincu que les industries de tabac , pharmaceutiques de même que le gouvernement sont derrière les campagnes de salissage au sujet de la cigarette électronique (c’est une question de $$$) . Je crois aussi qu’il devrait avoir une réglementation et encadrement de la e-cigarette au sujet de leur provenance et des ingrédients qui s’y trouvent . S.V.P. Ne pas confondre et mettre dans le même panier la cigarette ordinaire (avec ses centaines et centaines d’éléments chimiques) et la cigarette électronique … On parle ici de 2 choses complètement différentes ! J’aimerais bien , que quelqu’un (une) se lève et défende , une fois pour toutes , la cigarette électronique ! Merci de votre attention ! Hélen Déry

  11. J’aurais aimé, dans la vie, avoir ce courage, ce cran, dont fait preuve Jean-François Lisée. La vérité, elle est claire et tranchante. Mais la clarté et la franchise sont souvent considérés comme de l’impolitesse. M. Lisée fait d’une pierre deux coups: il fait son travail avec une incroyable efficacité et il montre au peuple comment se tenir debout.

  12. Bon travail! Je suggère une nouvelle taxe sur les bénéfices des entreprises de tabac pour récupérer les 1,4 milliard de dollars de frais annuels en santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *