Mitt Romney: Monsieur 1%

tumblr_lxh7w6MXGo1qcpel0-150x150Les manifestants d’Occupy Wall Street n’auront jamais pu faire autant, pour illustrer la goinfrerie des richissimes plutocrates américains, que le candidat républicain Mitt Romney.

Poussé à rendre public ses rapports d’impôts, il a fait ce mardi une démonstration d’une grande clarté: lui, le multimillionnaire, bénéficie d’un taux d’imposition inférieur à celui des américains ordinaires. Avec un taux de 13% sur les 20 millions qu’il a empoché pour chacune des deux dernières années, il est moins imposé que sa secrétaire.

La raison ? L’essentiel de son revenu consiste en gain de capital (du rendement sur l’investissement) dont le taux d’imposition est fixe, à 15%, donc  n’est pas progressif, contrairement à l’impôt sur le revenu qui peut grimper, aux États-Unis, jusqu’à 30%. Voilà pourquoi les élites américaines structurent leurs emplois pour être payés en gain de capital, plutôt qu’en salaire.

Anti-French connection: l’axe canado-américain

On apprenait en fin d’après-midi ce vendredi que le gouvernement Harper mettait la hache dans le programme d’enseignement de la langue seconde — qui servait essentiellement à apprendre le français aux fonctionnaires anglophones. Quelque 200 personnes vont perdre leur emploi.

Y a-t-il un lien entre cette décision d’un Parti conservateur très attentif aux tendances venant du Parti républicain américain, et cette publicité, mise en ligne plus tôt en journée par le candidat Newt Gingrich, et qui assimile la connaissance du français à une tare ?

Je vous laisse juge:

La vidéo anticapitaliste d’un candidat républicain

Un groupe appuyant officiellement le candidat républicain Newt Gingrich a mis en ligne ce mercredi un documentaire de 23 minutes présentant une dénonciation impitoyable du capitalisme financier tel que pratiqué par les Fonds d’investissement de Wall Street. La pratique d’acheter une entreprise, de l’endetter, de vendre ses actifs, de réduire les salaires et le nombre de salariés, puis d’en fermer les portes tout en empochant des profits est démontée à travers plusieurs exemples, et illustré des témoignages des travailleurs qui ont ainsi perdu leur emploi, leur maison, leurs épargnes, leur couverture médicale liée à leur emploi.

Le documentariste anti-capitaliste Michael Moore n’aurait pas fait mieux. Alors pourquoi un républicain aussi conservateur que Newt Gingrich s’associe-t-il à ce qu’en d’autres temps il qualifierait de propagande socialiste ? C’est que le vilain dans cette affaire s’appelle Mitt Romney, alors président de la firme Bain, et qu’il s’est mis en poche pas moins de 250 millions de dollars.

Primaires USA: Dans la tête de la droite folle

obama-socialism-redistribute-wealthTenez-vous le pour dit, le candidat Mitt Romney, prétendant principal à l’investiture républicaine pour la présidentielle de 2012 et vainqueur de la primaire du New Hampshire ce mardi, est unanimement considéré comme le plus modéré des candidats de son parti.

Voici ce qu’il répète à satiété:  “Le président Obama croit que le gouvernement doit garantir aux citoyens l’égalité de revenus. Dans une société des droits acquis, chacun reçoit des gains égaux ou similaires, sans égard à l’éducation, à l’effort ou à la décision de prendre des risques. »

Bref, Obama est un socialiste. Romney n’est pas le seul candidat à travestir ainsi grossièrement la réalité. Mais puisqu’il est le plus modéré, il est intéressant de noter qu’il ne se prive pas de mentir au sujet de son adversaire.

Présidentielles USA: La semaine politique

Vous attendiez le début de 2012 pour vous intéresser à la campagne présidentielle américaine ? Je ne vous en blâme pas. Surtout que c’est demain, mardi, que la primaire du New Hamphire va donner une bonne idée du nom du futur candidat républicain à affronter Barack Obama en novembre.

Et pour vous aider à vous y retrouver, je vous offre deux résumés vidéos de la semaine écoulée.

D’abord celle, informative, de  John Berman de l’émission du dimanche This Week.

video platformvideo managementvideo solutionsvideo player

Puis celle, moins sérieuse, préparée par Politico et regroupant les meilleures blagues politiques de la semaine écoulée:

Note aux alertinternautes: je suis à la recherche de résumés semblables pour la campagne présidentielle française.