La partisanerie extrême de Christine Saint-Pierre

Christine Saint-Pierre s’est illustrée, ces dernières années à l’Assemblée nationale, par ses propos à la fois partisans et outranciers. Je n’ose citer les mots orduriers qu’elle y a un jour tenus à l’endroit de Pauline Marois, mais je rappellerai qu’elle a aussi associé Fred Pellerin à « la violence et à l’intimidation » parce que notre poète national avait eu le tort de porter le carré rouge.

Je suis donc en bonne compagnie, étant maintenant la nouvelle cible de sa hargne. Elle souhaite salir ma réputation, sans présenter la moindre preuve de comportements répréhensibles, en posant sur le mode interrogatif des « questions éthiques » à mon sujet.

De quoi s’agit-il ? Il se trouve que pendant les 18 mois où j’étais ministre des Relations internationales et du commerce extérieur, ma conjointe résidait temporairement à une heure de Paris, pour des raisons professionnelles, avec mes deux plus jeunes enfants.

Il se trouve qu’un ministre des Relations internationales et du commerce extérieur passe fréquemment par Paris, soit pour effectuer des missions en France, un partenaire essentiel du Québec (Mme St-Pierre en revient), soit en escale pour se rendre à une autre destination – Allemagne, Belgique, Afrique ou Asie.

Mme St-Pierre m’accuse d’avoir usé de ces escales pour prendre parfois quelques jours, la fin de semaine, à mes frais, pour aller voir… ma conjointe et mes jeunes enfants !

A-t-elle la moindre preuve que le contribuable a versé un sou de plus que prévu ? Non. Au contraire, alors qu’il est courant que des ministres prennent un jour de battement avant ou après une visite, ne serait-ce que pour s’adapter au décalage et encourant une nuitée de plus en frais, je n’en faisais rien et quittais directement voir ma famille, à mes frais.

A-t-elle la moindre preuve que des visites supplémentaires ou modifiées aient été organisées pour m’accommoder ? En aucun cas. Chaque mission était ciblée, avec des objectifs et des rencontres.

Trouve-t-elle que je voyageais trop ? Contrairement à des prédécesseurs libéraux, j’étais un ministre actif, à la fois sur la métropole et à l’international. Et contrairement à eux, et à Christine St-Pierre, je cumulais à la fois les postes de ministre  des Relations internationales et du Commerce extérieur. Le nombre d’entreprises qui voyageaient dans mes délégations était important – plusieurs dizaines en Chine, en Inde et au Japon et une centaine — un record — en Afrique. Les contrats conclus pour le Québec se chiffrent en plusieurs dizaines de millions de dollars.

Elle trouve « impressionnant » que je sois passé 11 fois par Paris en 18 mois. Je le prendrai comme un compliment. A mon souvenir, trois seulement de ces déplacements visaient spécifiquement des missions à Paris (pour des rencontres statutaires de l’OFQJ, de l’OIF et des ARM), les autres étaient des escales vers d’autres capitales. Mais attendez, pendant la même période, j’ai fait 5 missions aux États-Unis ! Me le reprochera-t-elle la semaine prochaine sous quelque prétexte loufoque ?

Pourquoi tant de hargne ?

On peut se demander ce qui motive, chez Christine Saint-Pierre, une telle hargne. D’autant que, lorsqu’elle était critique de l’opposition pour les affaires internationales, je l’avais informée des dossiers en cours et l’avais consulté pour le projet d’Agence québécoise de la solidarité internationale. Lorsqu’elle est devenue ministre, je lui ai offert de lui donner une séance de briefing sur les dossiers, ce qu’elle a accepté. Alors pourquoi cette mesquinerie ?

Deux hypothèses.

Il y a de la vengeance dans son attitude. En effet, lorsque j’étais ministre, nous avions découvert en préparant les crédits que les Libéraux avaient institué une double facturation systématique pour les missions à l’étranger. Une, vraie, pour obtenir les remboursements du trésor et une, fausse, beaucoup moins salée, pour mentir aux journalistes et aux parlementaires. J’avais dévoilé le stratagème pendant l’étude des crédits, ce que Mme St-Pierre n’avait pas apprécié. (Pour les détails, voir ici.)

Il y a fort à parier qu’elle et ses amis Libéraux aient voulu se venger en cherchant quelque chose à me reprocher pendant mon passage au MRI. Ne trouvant rien, ils ont inventé cette accusation sans fondement.

D’autre part, vous aurez remarqué que les Libéraux sont jusqu’au cou, ces jours-ci, dans la gestion d’Yves Bolduc et de ses scandaleux émoluments médicaux. Ils doivent être désespérés et cherchent à jeter quelque chose en pâture aux journalistes pour changer de sujet. C’est tombé sur moi.

Mais je ne jouerai pas à leur jeu. Je n’alimenterai pas cette fausse controverse. Je me limiterai à rétablir les faits, comme je viens de le faire, sur mon blogue.

Pour un aperçu de mon action comme ministre, voir notamment
365 jours à l’international
Ma réponse à Sam Hamad sur nos actions en commerce international

Pour les résultats spécifiques de missions, voir ici les bilans de missions.

 



63 réflexions au sujet de « La partisanerie extrême de Christine Saint-Pierre »

  1. Mr Lisée voici une réponse assez intéressante d’un commentaire d’un ami de vigile!
    13 juillet 18h42

    Monsieur Barbaris-Gervais,
    Sur son blogue monsieur Lisée demande que nous lui fassions connaître nos opinions concernant L’affaire c. st-pierre.
    Voici les miens qui sont en attente d’autorisation de publication :

    « C.St-Pierre a lancé cette déclaration mais la décision vient du bureau du premier ministre Couillard. Elle ne pouvait pas agir seule.
    Donc le gouvernement libéral connaissant très bien ces types de diffamation vous lance un piège.
    Si vous décidez de poursuivre, la batterie de chroniqueurs, de journalistes tous sympathiques au fédéralisme canadian vont vous faire mal paraître en disant que les poursuites coûtent très cher aux contribuables. Tout comme l’affaire Boisclair ça tourne à du négatif en l’endroit du mouvement indépendantiste.
    Non, je ne la poursuivrais pas elle mais je préparerais minutieusement une déclaration avec l’aide de sérieux conseillers qui y irait dans le sens suivant :

    a) Vous décidez de ne pas poursuivre dans le but de sauver des dépenses paraissant inutiles aux contribuables qui payent déjà jusqu’aux oreilles.

    b) Par contre vous demandez à st-pierre de produire le rapport de ses fonctionnaires dans un délai approprié.
    c)Vous la mettez au défi de venir discuter avec vous en public (TV) la tenure de ce rapport vous permettant aussi de commenter l’affaire Bolduc qui coûte si cher aux contribuables. Car il ne faut pas se le cacher, la déclaration de st-pierre se veut de la diversion pour le 215,000.00$ de Bolduc.
    d) Votre comportement devrait également servir à redorer le blason du PQ qui a reçu toute une dégelée aux élections du 7 avril.
    e) Il ne faut pas oublier la déclaration de Couillard indiquant qu’il détestait le PQ. Ça n’a pas changer. Donc l’opinion publique peut jouer en votre faveur et celui du mouvement indépendantiste si vous jouer MAINTENANT les bonnes cartes.
    Je ne suis pas un expert en politique mais à mon avis une poursuite n’est pas la vraie solution. »

    • Monsieur Lisée, je vous ai donné comme réponse de poursuivre, étant choqué par ce comportement irrespectueux et dégradant d’une femme pour laquelle je ne peux avoir de respect or, en lisant le commentaire de Mme Deschênes, j’approuve totalement et change d’opinion quant à une poursuite qui, de toute façon, ne coûtera rien à cette femme qui est au service du gouvernement le plus corrompu de l’histoire car tous ces jeux dégradants prônant la désinformation doit en effet être combattus par de l’information et des défis publics, télévisés et médiatisés…les journaleux ont lancé n’importe quoi, à vous de vous servir de la tribune….Très bon conseil Mme Deschênes

  2. Suis pas étonnée des propos de la madame St-Pierre. C’est pas la première fois qu’elle s’enlise… Semer le doute ou carrément diffamer, c’est le propre des libéraux.

    Dommage pour elle, il existe encore des gens informés qui n’accordent aucune crédibilité à ce genre de suppositions malhonnêtes.

    Les gens intelligents vérifient les informations avant …de soulever des questionnements. Quelle honte ! Venant d’un parti dont on ne sait plus qui peut inspirer un minimum de crédibilité, Mme St-Pierre aurait avantage à se faire discrète
    pour un certain temps.
    M. L’isée, surtout, soyez rapide à mettre au pas cette femme qui nous prend pour des naïfs.

  3. la représentation parlementaire c’est de respecte rle peuple et non pas de se servir … je ne voterez plus pour vous! Assez c’est assez !

  4. Je l’aime bien Christine St-Pierre, juste d’entendre son nom me permet d’haïr les libéraux encore plus fort. Elle est l’exemple parfait des politiciens bas de gamme.

  5. C’est spécial comment vous vous retrouvez toujours sur la défensive M.Risée…

    • Ridicule comme commentaire et surtout aucun respect, j’aimerais bien vous voir dans sa situation, si vous laisseriez une personne sans scrupule se servir des médias pour vous discréditer et essayer de détruire votre réputation. Pour répondre de tels commentaires, j’imagine que vous ne vous soucier pas de votre réputation, par contre il y a des gens qui s’en soucie.

    • Pourtant, moi je crois qu’il en fait que « Je me limiterai à rétablir les faits », rien de plus, un homme à le droit de défendre sa réputation, même un libéral y a droit, et Dieu sait que ces jours-ci, ils sont nombreux dans les médias a s’en prévaloir !

    • Il ne fait M. Lisée termine ton texte par ceci… « Je me limiterai à rétablir les faits ».

      Un homme à le droit de défendre sa réputation, même un libéral y a droit, et Dieu sait que ces jours-ci, ils sont nombreux a s’en prévaloir !

      En parant, je constate que les épithètes, les déformations de noms, sont malheureusement très répandu, serait-ce le manque d’arguments qui provoque cela ?

  6. Et comme monsieur Lisée remet toujours ses points AEROPLAN à des oeuvres caritatives, il devrait (avec leur accord) les publier.

    Madame Saint-Pierre en fait-elle autant ?

  7. Il n’y a qu’un mot pour qualifier Christine Saint-Pierre, désolant, et là, je suis modérée.

  8. L’équipe de communication du Parti libéral du Québec a concocté une belle diversion afin qu’on ne parle plus du scandale « Bolduc ». C’est avec sa légendaire et délicate neutralité non-partisane qu’on envoi au front la sybilline Christine Saint-Pierre. Le seul fait de la mettre au front dans une sale affaire de tentative de salissage, déjà, le message libéral est discrédité.

  9. Madame St-Pierre était journaliste à Radio-Canada à l’époque, ses propos partisants envers les Libéraux et dégradants envers le PQ étaitent déjà outrageux! Maintenant en polite active, elle se fait mielleuse auprès de la « bonne » famille libérale et toujours aussi répugnante dans ses propos face à l’opposition! Vraiment, on manque de femmes en politique et avec Mme St-Pierre on rabaisse la crédibilité des femmes en politique! Elle encourage le synisme en politique! Vraiment madame St-Pierre si vous n’avez pas plus de classe, allez travailler dans un ministère et qu’on ne vous voit plus la binette en politique! Elle me désespère, sans parler de ses propos parfois… ( je cherche un synonyme au mot « stupide »)…. !

  10. M. Couillard n’avait-il personne d’autre que Mme Saint-Pierrre pour contrer l’effet catastrophique de sa gestion de la crise déclenchée par l’éthique mercantile de M. Bolduc et la grossièreté incroyable de M. Barrette? Ce n’est pas forcément une bonne idée. C’est un second couteau. Et puis titiller Lisée c’est s’attaquer à l’une des mémoires les plus prodigieuses de l’Histoire du Québec contemporain. Attention au retour de secrets enfouis.

    • M. David,
      J’apprécie votre commentaire…Vraiment comme je les aime : à mi-chemin entre la figue et le raisin, et qui frappe dur avec un p’tit air de rien…

  11. Comme toujours ce n’est que de la diversion pour faire oublier la sale affaire Bolduc Barrette.Couillard
    Faites un bilan des dernières années au plan médiatique, lorsque que le parti libéral est dans l’eau chaude on attaque l’adversaire et tout le monde tombe dans le panneau.

  12. Mme St-Pierre est égale à elle-même. Sa défense du fait français m’a suffi pour ne plus jamais croire qu’elle travaille dans l’intérêt du Québec.

  13. Bonjour Jean-François.
    C’est manifestement une manoeuvre de diversion pour qu’on oublie l’affaire Bolduc.

    Mais heureusement, vous avez un blogue qui remet les pendules à l’heure. Mais c’est facile de faire de la démagogie avec les dépenses d’un ministre qui voyage.

    C’est hélas l’exemple parfait de la partisanerie libérale accompagnée toujours de mesquinerie et de médiocrité.

    C’est elle qui a nommé Julie Mivile-Dechêne à la tête du Conseil du statut de la femme pour qu’elle s’oppose à la Charte des valeurs québécoises.

    C’est elle qui a caché des études sur la langue française à Montréal avant une commission parlementaire sur la fixation du nombre annuel d’immigrants à accueillir au Québec par année.

    C’est elle qui a accusé Fred Pellerin d’encourager la violence en portant le carré rouge des étudiants.

    C’est elle qui a insulté Pauline Marois en pleine assemblée nationale.

    Elle n’a pas de classe et ne nous impressionne pas par son intelligence.

    Sa prise de position sur la loi « mourir dans la dignité » manquait de nuances et sa brutalité (elle a parlé d’euthanasie et de médecin qui tue) était bien caractéristique de sa personne et ne tenait pas compte de la complexité des situations concrètes.

    Elle est députée du comté de l’Acadie qui compte plus de 64% de non-francophones qui lui donnent 20,000 votes de majorité et 71% du vote.

    Elle ne fait pas honneur au village de St-Roch des Aulnaies où elle est née et où j’irai bientôt dans un Gîte du passant.

    Que cette attaque mesquine et médiocre ne vous gâche pas vos vacances.

    Robert Barberis-Gervais, vendredi, 11 juillet 2014

  14. Christine Saint-Pierre est l’une des politiciennes les plus détestables.

  15. À leur face même, les faits sentent un peu l’abus. Une enquête plus sérieuse démontrera ce qu’il en est en termes de chiffres. Je sais pour avoir contrôlé les dépenses d’une escouade de conseillers en gestion à l’envergure internationale qu’ils essaient tous d’en passer des « petites vite »: une facture japonaise pour un lunch.. puis vous googlez le no de téléphone (c’est la seule partie intelligible) et ça vous dévoile un magasin de jouets pas particulièrement porté sur les lunchs, par exemple…

    En fait, ce que je comprends mal, c’est qu’un ministre québécois visite en France sa femme et ses jeunes enfants. Si son domicile familial habituel n’est pas au Québec, qu’y faisait-il comme ministre (on frôle le colonialisme, rendu là)?

    Considérant le rôle mineur que joue la France en tant qu’investisseur ici, on peut certes se demander l’utilité de courtiser de si près une France dont le seul atout théorique est de parler français, et encore…

  16. Je suis en train de lire « Le Petit Tricheur ». Je le recommande à tous ceux qui veulent comprendre la philosophie trompeuse et mensongère d’un bon nombre de membres du gouvernement actuel, à commencer par Philippe Couillard, entouré des Barrette, Bolduc, Fournier, St-Pierre, Thériault, etc. Comment peut-il en être autrement? C’est l’héritage que leur a laissé Bourassa. Charest s’est employé à en perpétuer l’esprit dans tous les agissements de la famille libérale.

  17. Monsieur Lisée,
    Vous devez exiger que tous les médias qui ont rapporté les propos calomniateurs de Mme St-Pierre publient votre mise-au-point.
    Cela s’impose dans les circonstances.
    Ils ne pourront pas berner les Québécois indéfiniment…

  18. Une autre diversion des libéraux pour faire oublier qu’ils sont dans l’eau chaude !

  19. Merci à Mme St-Pierre plus elle se ridiculise et plus elle nous permet de voir l’insignifiance du gouvernement actuel ! amenez-en des ragots de ce genre ils ne font que vous qualifier☺♥♪♫

  20. Pour l’avoir vue débattre avec vous durant la dernière campagne électorale, on la sentait mesquine et non respectueuse. Le respect, ce n’est pas sa tasse de thé, elle aime salir ses adversaires, et dire que les gens ont voté pour ça.

  21. Faut pas chercher midi à 14h00. Christine St-Pierre, c’est Christine St-Pierre. Celle-là même qui a proposé une ligne 1-800 pour le soutien du français aux entreprises. Quelle trouvaille ! Un grand crû, quoi.

  22. je comprends ton amertume m.lisee et ,moi aussi,je ne trouve pas sa correct de faire sa. ceci dit,les liberaux le font toujours et ils continueront a le faire.ils sont bon pour nous desunir ,alors seriez-vous bon pour nous unir…..essayez sa comme sa.
    le bloc a gagne un paquet de nouveau membre en misant sur l,independance….soyez courageux et allez-y ,vos allies se multiplieront et apres,c,est eux qui ecriront des blogues pour vous sauvez la peau au lieu de vous maintenant.
    amenez-nous dans la confiance, faites briller vos yeux m.lisee.
    laisser les semer la haine et toi…..seme l,amour du quebec,comment tu veux le sauver du precipice et quel est le plan qu,il faut faire…..sortez des objectifs ultime,atteingnable,et foncez.c,est la seul facon.le bloc ,generation independance,le conseil ,les jeunes….ils vous suivront
    il est temps de bien se mouiller,celui qui le fera ,aura le point dans les air………..

    • À M. Philippe Demers, quel message touchant et pertinent!
      Et ce, que l’on soit séparatiste ou non.

      Aussi, dans l’entretien radio, csp dit en sous-entendu et peut-être même entendue que le but de ces voyages étaient de promouvoir la souveraineté. Elle était toute mélangée et bafouillante dans ses « menteries ». J’en dit pas plus!!!

  23. Madame Christine St-Pierre a demandé à ses fonctionnaires de vérifier toutes les dépenses de M. Lisée. Si ces allégations sont non fondées, est-ce que madame St-Pierre va s’excuser auprès du principal intéressé et va faire payer par le PLQ les dépenses inutiles qu’elle aura engendrées, alors que le travail des fonctionnaires ce n’est pas de faire plaisir à la ministre, mais d’être disponible pour la population et les organismes sous sa Direction comme Ministre..

  24. Lorsque l’Opposition officielle a demandé au leader du Gouvernement libéral, M. Jean-Marc Fournier, dans le dossier de la Commission Bastarache, de fournir les documents qui démontrent que la défense de Jean Charest a bel et bien été assumée par le principal intéressé, et non par un avocat payé par l’État, ce fut un non catégorique. Pourtant, en fournissant l’information, cela aurait renforcée la crédibilité du Premier Ministre, non !

  25. Elle a parlé et accusée sans preuve. Vous devriez la poursuivre.

  26. La ministre St Pierre semble avoir la même profondeur que son collègue Bouduc: c’est à dire nulle. On veut de toute évidence détourner l’attention des médias pour éviter que l’affaire Bolduc, notre « sublime » ministre de l’éducation, continue de s’enliser et de nous dévoiler encore une fois le vrai visage du PLQ »

  27. …Le manque de respect et d’étiquette de la part de personnes «instruites» comme le sont les députés de l’Assemblée nationale me sidère, comme aurait dit Blaise Pascal. C’est incroyable qu’on puisse se «bitcher» ainsi, comme disent les ados attardés. C’est la dérive la plus totale du savoir-vivre et de l’éducation la plus élémentaire.

  28. N’est-ce pas une stratégie en politique (comme dans la vraie vie) d’attaquer un adversaire potentiel ou avéré quand on a des choses à se reprocher? Enfin avec ce que je connais de certains membres de ce parti (on en a eu pour neuf années à les connaître), c’est tout à fait l’impression que j’ai eu dès le début de la lecture de cet article.

  29. Contrairement à ce qu’affirme D.Poulin, iln’y a pas de faute dans le para. cité.
    Le participe passé conjugué avec avoir s’accorde avec l’objet direct quand celui-ci le précède. Dans ce para. l’objet direct «l’» précède le participe passé.

  30. M. Lisée,
    La pourfendeuse de poète aura beau tirer sur vous, il y aura toujours une « traverse de lutins  » sur laquelle elle devra se butter.
    En deux mots ou trois phrases bien sonnées, vous aurez toujours le dessus sur la bêtise et ses sous-fifres… peu importe par qui ils sont incarnés.

  31. Il est difficile de croire qu’elle était journaliste, avec si peu d’objectivité. Toujours de la désinformation aucune information, le vide. Mais en fait, ce n’est qu’une manoeuvre pour dévier la caméra de Y. Bolduc qui s’est servi dans le plat de bonbon qu’il venait d’offrir à ses confrères. C’est de la politique à la « Charest », juste de la médisance comme disait les bonnes soeurs.

  32. De toute façon M. Lisée, comprenez que les gens qui ont élus Christine St-Pierre ne regardent pas les nouvelles en français. Il y a gros à parier que, comme pour le bon docteur Barette, si l’on fait un «vox populi» ils ne pourraient même pas dire le nom de leur député. Elle est «rouge«, c’est ce qui importe. Le talent de cette personne est inversement proportionnel à sa hargne vicieuse. Le Québec jugera …

  33. J’ai connue des personnes qui accusaient les autres et avaient peur que les autres les trahissent… Le jour ou j’ai compris le pourquoi de leurs peurs c’est que j’ai découvert qu’elle soupçonnaient les autres de leurs jouer dans le dos mais c’étaient exactement ce qu’elles faisaient ! ! !

    La vie m’a appris que si une personne a peur que tu lui mente ou la trompe sans raisons… c’est souvent ce qu’elle fait et crois que les autres agissent comme tel !

    Alors Mme St-Pierre… Pourquoi toutes ces accusations… poser la questions c’est y répondre !

    Elle croit que tout le monde ont des complots dans le placard… Oups… Qu’est-ce qu’on va trouver dans le siens un jour ! ! !
    lol

  34. La ministre Christine « va c… » St Pierre ne mérite pas qu’on lui accorde autant d’attention. Elle allonge tout simplement la liste des grossiers personnages du PLQ.

  35. Pas de trouble à ce que vous vous la soyez jouée nettement plus globe-trotter vu vos deux chapeaux, avec tout plein d’entreprises à votre suite, mais parlons résultats.

    Quel fut le retour sur investissement tangible?
    Cette partie-là est moins claire.

  36. Il est plus qu’évident avec leurs mœurs douteuses et tous les scandales qui nous sont révélés chaque jour, que les libéraux ont besoin d’un peu d’air pour respirer , il leur faut bien agiter des rumeurs pour distraire les citoyens et pour sortir la tête de l’eau; monter sur les épaules de quelqu’un et oui, c’est un peu flatteur puisqu’ils sont contrains de choisir un des plus grands. Et c’est sur vous qu’ils ont jeté leur dévolu pour cette fois.. Ça n’est encore pas un hasard qu’ils choisissent une des plus habile menteuses pour colporter leurs balivernes, mais elle ne peut séduire que leur clientèle acquise. Elle a si peu de crédibilité auprès des citoyens qui se tiennent informés…

  37. Monsieur Lisée, je n’ai aucun doute sur votre honnêteté, votre intégrité et sur votre analyse des raisons qui ont poussé une vraie libérale trempée dans la corruption à tenter de détourner les objectifs sur vous. C’est correct de sortir sur les sites Web pour vous exprimer mais à votre place, je le ferais aussi via les médias de désinformation en exigeant une aussi grande visibilité, vous devez sûrement suivre (ou un conseiller j’espère le fait) les médias télévisés et le temps consacré aux nouvelles qui souvent, désinforme la population. Si une chaîne télévisée refuse de vous octroyer autant d’antenne que celui donnée pour salir votre réputation, faites-le savoir à tous par d’autres moyens, il faut convaincre beaucoup de personnes que le PQ est intègre car ces bandits se permettent tout

  38. « Mentez, il en restera toujours quelque chose ». Les libéraux de Couillard en font leur mantra ces jours-ci alors qu’ils doivent se dépêtrer dans la gestion de la prévarication de Bolduc, la hargne de Barrette et les petites remontrances de dernière minute de Couillard. Même l’ancien libéral Claude Castonguay fait les frais de leur turpitude.

    Un autre adage dit qu’à cracher dans les airs, ça finit par nous retomber sur le bout du nez. Malheureusement, il nous faudra attendre 4 ans avant qu’ils récoltent ce qu’il sèment. Les électeurs dans leur indifférence et leurs divisions ayant remis en selle le même PLQ corrompu.

    • Seulement 40% de ceux et celles qui ont voté Monsieur Cotnoir, uniquement 40% de ceux-ci, même pas de la totalité de la population car les élections, c’est une méga grosse joke, même si j’ai toujours voté, je pense que prétendre représenter le peuple avec 40% d’une moitié de la population ça frise le ridicule et personne ne veut changer cette façon de faire qui est pourtant bel et bien faisable avec le vote proportionnel et le budget consenti aux partis également proportionnel pour chaque vote alors là, nous pourrions dire que chaque vote est important et les gouvernements ne pourraient plus jamais être majoritaire avec une si petite minorité qui ont voté pour le retour de cette corruption…. La solution existe mais qui veut de celle-ci?

    • Le pourquoi les Libéraux sont de retour c’est beaucoup de la faute de Q.Solitaire… Illogique de croire qu’ils peuvent un jour former un gouvernement… mais ils divise bien en association avec les libéraux !

    • Je suis d’accord Monsieur Bessette mais encore là, est-il normal de se retrouver avec un gouvernement qui peut tout faire avec seulement une minorité qui les appuient? Le vote proportionnel est la solution, encore faut-il convaincre un peuple qui a appris à vivre avec la corruption, trop occupé à gagner leur pain quotidien. Ce ne sont aucunement les médias poubelles contrôlés par l’empire Power qui publicisera une telle solution car le parti Power Corp. (libéral) est au pouvoir et au service de l’empire…Donc, ils vont publiciser des accusations fausses, sans réels fondements, non vérifiées par ces journaleux contre les méchants péquistes pour détourner l’attention. Lors de la dernière élection, il ne faut pas oublier le travail de ces médias poubelles contre le PQ alors que l’on semblait minimiser toutes les magouilles libérales et les informations provenant de la Commission Charbonneau, les quelques 30 perquisitions et j’en passe….

    • Ça vous aura néanmoins pris nettement moins que quatre ans avant que la gravité vous remette sur le nez vos crachats de trop. Les électeurs – et vous éludez volontairement cet aspect de l’élection – n’ont pas fait preuve d’indifférence mais ont plutôt choisi selon eux le moindre de deux maux.

      Pourquoi étiez-vous perçus comme le pire sauf parmi une tranche d’âge déclinante et suintant la glucosamine? C’est la question qu’il vous faut désormais fouiller.

  39. Bravo et merci de répondre aussi limpidement je ne pense pas qu’il y ait beaucoup de monde qui porte attention a cette personne elle a plus d’une fois manqué notoirement de jugement et elle ne s’emmieute pas avec le temps et nos taxes. Dormez en paix

  40. Petite correction: à la 3è ligne du paragraphe suivant le titre Pourquoi tant de hargne?
    …l’avais informée des dossiers en cours et l’avais consultée…
    je n’ose vous rappeler la règle de l’accord du participe passé avec l’auxiliaire avoir.
    Ceci dit avec toute mon admiration pour ce texte en tous points éclairant.

  41. Un beau commentaire dans les dernières heures fut celui de Claude Castonguay, au sujet de Gaëtan Barrette: « Tout ce que j’ai à dire, c’est que c’est un grossier personnage avec qui ce n’est pas possible d’avoir une conversation ou d’engager un dialogue civil. »

    On pourrait peut-être dire exactement la même chose au sujet de Mme St-Pierre.

  42. Mme St-Pierre fut, a son époque, la plus insignifiante ministre des affaires culturelles qu’il y a eu au Québec… Jamais, a ma connaissance, elle n’a levé le petit doigt pour défendre la loi 101… Sa présence au cabinet démontré l’extrême pauvreté de l’équipe (?) libérale… a l’exception, bien sur, de mes collègues Bolduc et Barrette qui savent profiter du système…

    Charles Talon

  43. Bravo! M. Lisée, ne vous laissez pas faire, pour moi cette Mme St-Pierre ne dégage aucune crédibilité. Comme vous, la plupart des gens verront bien ce que le PLQ essaie de faire en ce moment, en essayant de faire comme vous le dites, de faire diversion et tous les moyens sont bon et c’est vraiment indigne d’eux, moi à votre place je l’accuserais de nuire à votre réputation, elle n’a pas le droit d’attaquer votre réputation et de mettre sur la place public des insinuations sans preuves. Un autre député du PLQ qui va faire déshonneur à leur fonction.

  44. Depuis son commentaire sur Fred Pellerin en 2012, Mme Christine Saint-Pierre a pas mal laissé comprendre à tout le monde qu’elle vit dans un drôle de monde imaginaire dans lequel les mots de nos poètes sont dangereux et violents. Le reste, ce n’est rien d’autre qu’un bruit de fond, elle a perdu sa crédibilité à être écouté puisqu’elle ne s’est jamais rétracté.

    • Malheureusement pour le peuple québécois, Christine St-Pierre va se faire élire, réélire et encore réélire dans Parc Extension (Acadie) afin d’être certaine de toujours revenir ! C’est désolant!

    • L’Acadie est dans le nord de Montréal. Le quartier de Parc-Extension se trouve plutôt dans la circonscription de Laurier-Dorion.

  45. Vous avez tout à fait raison. Ls libéraux tentent de détourner l’attention publique des excès fort peu éthiques d’Yves Bolduc. Chrisitine a toujours été très mesquine…

Les commentaires sont fermés.