Mettre la souveraineté en vitrine

Mon ancien patron Jacques Parizeau a souvent le don de revenir aux choses essentielles. Il aime dire, par exemple, que lorsqu’on veut faire progresser une idée, comme l’indépendance, il est bon de la mettre en vitrine.

C’est ce que le Parti québécois fait à compter de cette semaine, dans la plus grande et soutenue campagne de promotion de la souveraineté jamais tenue à l’extérieur d’une campagne référendaire.

Des clips vidéo thématiques, de Mme Marois, des vidéos de militants, des fiches argumentaires, des débats, seront diffusés à compter de cette semaine et déclinés pendant plusieurs mois à venir.

Voici la moisson de cette semaine :

La souveraineté, une question de fierté!

La souveraineté, c’est payant!

Souveraineté-pour-tous-2fiche_souv_pour_tous_03_avec_icone_opt_3 fiche_souv_pour_tous_04infographic_synthese_pour_tous1

Suivez les comptes Facebook et Twitter du Parti Québécois, participez à la discussion avec le mot-clic #PaysQc, inscrivez-vous à http://mon.pq.org et suivez les mises à jour sur http://pq.org/souverainete. Je mettrai une synthèse des éléments de la semaine sur mon blogue le samedi matin.



22 réflexions au sujet de « Mettre la souveraineté en vitrine »

  1. Redéfinir les bases de notre démocratie et moderniser notre système politique… Le parti québécois pourrait-il prendre l’engagement d’une forme de scrutin proportionnel ? Vision démocratique ?

  2. Il est temps que le Québec se dote d’une communication mondiale et souveraine sur l’objectif indépendance. A moins que nos politiciens québécois considèrent que c’est le Canada par la SRC qui doit être le porte parole des québécois ou encore la France par TV 5. Ce n’est pas le moment d’être mou comme un mouton bien frisé. Il faut sortir quelques « bidoux » et se créer un réseau média québécois souverain. Facile, pas cher et efficace.

  3. Dommage Monsieur Lisée que votre gouvernement procède par ricochet à une campagne auto-promotionnelle au seul bénéfice du Parti Québécois. Du moins, c’est l’impression que ça donne …

    C’est cheap, décevant, et démobilisant.

    Belle façon d’exclure Québec solidaire et Option nationale de la lutte politique en quête d’un Pays; pourtant, leurs propositions pour y arriver sont tout autant légitimes que celles du Parti Québécois (dont on ne sait plus grand chose d’ailleurs), et doivent être également considérées comme voie d’accès à l’indépendance du Québec.

    Avec cette campagne sur la souveraineté centrée sur son image, le Parti québécois s’adonne à un jeu malsain et pour les indépendantistes québécois; mystificateur et méprisant face à ses alliés, il ne parait avoir , aucune intention sérieuse d’amorcer une démarche citoyenne, inclusive et rassembleuse, pour concrétiser l’accession du Québec à l’indépendance (terme qu’il n’a jamais utilisé d’ailleurs, jusqu’à tout récemment).

    Le Parti Québécois veut faire cavalier seul ? À sa guise. Reste qu’avec cette attitude fermée et exclusive, il prend le risque de devenir à moyen terme un boulet pour le mouvement indépendantiste; et sincèrement, ce serait une tragédie pour ce grand parti politique qui a joué un rôle historique si important dans la quête émancipatrice de la nation québécoise.

    • Sté… prendre des décisions à gauche à droite sans trop préparer les choses d’avences… en disant au gens préparez-vous. Ça l’amène n’importe où! Faut aller droit devant, comme le fesait nos vétérants politiques! Stu claire!!!!

    • En effet ! C’est pourquoi on doit grandir un peu, se comprendre dans nos différences, accepter nos divergences et converger vers une stratégie indépendantiste. On doit trouver nos dénominateurs communs pour créer la base d’alliances, une logique pour que le peuple se prépare un pays. Moi je mise mon énergie là-dessus au quotidien : http://www.facebook.com/OuiQc > quoi qu’il arrive, soyons positifs, aidons-nous les uns les autres et travaillons #TousEnsemble pour « mettre en vitrine » le Québec qui nous fait rêver, celui de demain !

  4. En tout respect, je suis persuadé que ces capsules vidéos ne mèneront nul part.

    Personne va se ruer dans les brancards durant leur temps libre pour regarder et partager sur les médias sociaux des vidéos de Pauline Marois nous vendant une souveraineté à l’eau de rose avec de grands arguments généraux qui ne convaincront en rien les Québécois.

    Il manque énormément de contenu dans ces vidéos. Il faudrait des statistiques, des tableaux, des exemples-types. Simplement affirmer que la souveraineté supprimera les doublons est insuffisant. Pour convaincre, la population a besoin de savoir quels doublons seront éliminés, en quoi ces doublons sont inefficaces et combien ça rapportera.

    À ce titre, je conseille aux agents de communications du PQ de s’inspirer des vidéos montés par l’IRIS lors de la grève étudiante (Tapez sur Youtube: 8 mythes sur la hausse des frais de scolarité). Des vidéos d’à peine deux minutes, riche en information, très bien vulgarisé, et avec chiffres et images à l’appui.

    Avec ces vidéos, le Parti québécois démontre qu’il n’est pas arrivé aux XXIe siècle en matière de communication. Sur ce point, Option nationale est un modèle à suivre. Dommage que la jeunesse créative aient quitté le PQ pour ON, le PQ semble en manque de renouveau avec ces vidéos quétaines.

    Mais bon, il semblerait que cette campagne s’échelonne sur plusieurs mois. Donnons la chance aux coureurs, peut-être que certaines originalités sortiront du lot. J’espère que quelques-un sont composés de vous, M. Lisée, et de Bernard Drainville: les deux seuls députés du PQ ayant le charisme nécessaire pour convaincre les Québécois d’embarquer dans le projet.

    • Votre propos est juste. Le PQ est dépassé au niveau des communication. La Chef, tout le monde la connait depuis plus de trente ans, gardons la pour des moments précis et donnons la parole à ses soldats qui ont beaucoup à nous apprendre.
      Une campagne sur la souveraineté doit être à la base une campagne d’éducation politique. Les tableaux et les graphiques sont plus efficaces que les discours souvent très généraux qui n’accrochent personne.
      Allons un peu de modernisme dans votre com..

  5. Visiblement et selon les derniers sondages, la population dit tout le contraire à la souveraineté. On en sera à un 3 ème NON consécutif.

    • Mais justement, c’est exactement pour ça qu’il faut partir en campagne et vendre la souveraineté. Quand les sondages montreront que c’est gagnant, alors il faudra faire un 3ième référendum.

    • Tout les québécois ont voté en 95? Pas moi en tk, j’étais trop jeune, j’avais 9 ans… En plus,ou du moins je l’espère, une société peut évolué, peut prendre conscience qu’elle s’en tirait mieux en prenant ses propres décisions, selon ses propres intérêts.

    • L’enfant pleure parce qu’on veut lui enlever son jouet pour le remplacer par un autre. Ce qu’il devrait comprendre c’est que le nouveau jouet est plus avantageux. Mais il est petit et il a peur. Normal.

  6. La souveraineté, c’est avoir des politiciens exclusivement voués aux intérêts du Québec.
    Fini les « peddleurs » d’Ottawa au Québec. Fini les Trudeau, Coderre, Dion, Lapierre. Fini les Glainy, Paradis, Blackburn.

  7. Bonjour à vous
    Si je comprends bien, vous voulez profiter du Momentum du fait qu’Harper se tire dans le pied continuellement…n’est-ce pas ?
    C’est bien beau mais, qu’allez-vous faire et dire pour rassurer le PEUPLE par rapport au BS, au Chômage, Pensions…
    Les gens ont PEUR DE PERDRE LEURS ACQUIS… Si vous trouvez des réponses CONCRÈTES à leurs craintes ; nous avons peut être une chance…
    et d’autre part, comment allez-vous convaincre les grosses compagnies de ne pas lever le « fly » ?
    Je vous souhaite Bonne Chance car, la Tâche est COLOSSALE…
    De tout coeur avec vous
    Jean-Yves Proulx, Sept-Îles

    • Momentum ou pas, il faut absolument vendre la souveraineté. Jacques Parizeau le dit et le redit depuis longtemps: c’est inutile de faire des référendums si le peuple n’est pas au rendez-vous. C’est donc un exercice incontournable d’information et de motivation. Personnellement je compte sur la compétence de nos représentants, genre JFL, pour dire les vraies choses. Un peu d’optimisme que diable, à la manière de Jean-François Lisée.

    • Mais pourquoi les grosses compagnies quitteraient? Les ressources naturelles, humaines et financières ne bougeront pas, elles!

    • Pour le BS c’est le Québec qui paie pour la sécurité de vieillesse une partie viens du Québec et l’autre sera honoré parce que les taxes qui servent a payer resterons ici. Du plans de la vie de tous les jours il n’y auras pas trop de différence mais plus de travail pour tout le mondes Les grosse compagnie ne partirons pas leurs buts ultime n’est pas de parler anglais mais de faire de CASH et tempi si il y en a qui parte une autre compagnie viendra prendre sa place et n’oublions pas que les travailleurs ont une grande expertise et que les compagnies en ont besoin.

    • L’assurance chaumage appartiens a ceux qui y contribue alors Ottawa vas devoir donner l’argent de NOS CONTRIBUTIONS au gouvernement du Nouveau Québec et rien ne changera sauf que le drapeau du Canada sera remplacé par celui du Québec

Les commentaires sont fermés.