Depuis le référendum de 1995: les progrès du Québec

La campagne de promotion de l’indépendance #PaysQc se poursuit, encore cette semaine sur le thème de la prospérité d’un Québec souverain et des gains économiques accomplis depuis le référendum de 1995..

Je faisais état dans un billet précédent du document complet présenté par Marcel Leblanc, ancien sous-ministre adjoint des Finances, lors du dernier conseil national du Parti québécois, démontrant ces progrès.

Le PQ poursuit son résumé de l’étude en diapos. Les voici, pour consommation et diffusion:

fiche_graph leblanc souv FB52

monpq_528d06b5d127d FB 54

monpq_528d62e987ddb.jpg FB 53 fiche_graph leblanc souv FB55
fiche_graph leblanc souv FB56

Je vous rappelle que cette campagne vise à faire la promotion de la souveraineté en illustrant et en comparant les forces du Québec et qu’une discussion se poursuit sur les réseaux sociaux avec le mot-clic #PaysQc.



4 réflexions au sujet de « Depuis le référendum de 1995: les progrès du Québec »

  1. On dirait qu’il y a cause à effet entre la scolarisation et les autres chiffres que vous nous montrez.

  2. Excellent exposé. Ce que je retiens de tout ceci, c’est que la gouvernance Charest a fait un très bon boulot. J’ai hâte de voir la gouvernance Marois pour les 10 prochaines années….

  3. Au contraire monsieur Simard, comme l’a très bien expliqué monsieur Lisée voilà 2 ans;

    L’accélérateur de la capacité de voter « oui » à la souveraineté se trouve du côté du sentiment auto-identitaire québécois. L’identité québécoise.

    Le frein à cette capacité de voter « oui », est la peur viscérale; caractérisée dans le présent sujet par la peur économique ( « tout va imploser ET exploser si le Québec fait l’erreur ULTIME de se séparer du magnifique Canada, joyaux suprême de l’humanité »).

    Le Canada s’affaire donc depuis toujours à casser le sentiment identitaire québécois ( « les nationalistes québécois..tous des racistes ») et
    donner la peur viscérale…par la peur économique: « le Québec n’est pas viable économiquement dû à »….1) 2) 3)… 175)…

    Conséquemment:

    1) Le sentiment identitaire doit donc être stabilisé et raffermi.
    2) La peur économique doit être visitée et détruite par la raison.

    Dont le présent billet.

  4. Ces statistiques peuvent autant signifier l’effet du résultat du référendum de 95. Je crois que ces statistiques sont parties à la baisse depuis que le parti Québécois est au pouvoir.D’un autre côté , il est absurde de croire que le québécois pensera a l’indépendance parce que ses finances vont mieux. Je comprends que vous cherchez des motivations a la cause, mais je ne crois pas que cette vision économique en soit une.

Les commentaires sont fermés.