Développement régional : rétablir les budgets et reconstruire les outils de développement dans le respect des régions

Proposition #14 du candidat Jean-François Lisée

Le retour au pouvoir du Parti libéral en 2014 a été une catastrophe pour les régions du Québec. Avec l’abolition des Centres locaux de développement (CLD) et des Conférences régionales des élus (CRÉ), puis la centralisation sans précédent du réseau de la santé et des services sociaux par la création de gigantesques CIUSS dont les PDG sont nommés directement par le ministre, les régions ont perdu non seulement des budgets, mais aussi l’expertise et les lieux de concertation qu’elles avaient développés au fil des années.

En éducation, en santé, en développement régional, l’approche libérale, depuis deux ans, a été d’annoncer à l’improviste des changements de structures, sans consulter les gens, sans chercher à déterminer ce qui fonctionne, sans établir d’objectifs précis et sans accompagner les gens dans le changement. L’effet libéral a consisté à plonger dans l’incertitude et sans direction l’ensemble des régions, laissant les gens incapables de planifier et même de savoir s’ils conserveront leur emploi.

Ne pas imposer de nouveaux changements de structures

Après ces chambardements brutaux et néfastes, un gouvernement du Parti Québécois sous ma direction n’imposerait pas de nouvelles structures. Il faut laisser retomber la poussière et, surtout, mettre fin aux changements de structures imposés par Québec. Après deux ans de désastre libéral, les gens commencent à peine à trouver de nouvelles manières de travailler ensemble. Il faut examiner les forces et les faiblesses des modèles qui se dégagent avant d’introduire d’autres changements.

Dans une course à la chefferie, chaque candidat annonce généralement ce qu’il fera s’il est porté au pouvoir. Mais j’aime innover. J’annonce cette fois-ci ce que je ne ferai pas. Si je suis élu chef du Parti Québécois puis Premier ministre du Québec, je m’engage auprès des acteurs régionaux à ne pas imposer de nouveaux changements de structures.

Faire les choses dans l’ordre

Je propose d’agir de façon ordonnée en respectant des principes clairs :

  1. Reconnaître que les régions ont besoin de moyens en rétablissant, sur la période allant de 2019- 2020 à 2020-2021, les budgets de 83 M$ qui étaient consacrés au développement local et régional et qui ont été sabrés par le PLQ
  2. Reconnaître que les régions sont différentes les unes des autres en évitant d’imposer un modèle unique qui réponde uniquement aux besoins de certaines d’entre elles.
  3. Appuyer tout changement sur un diagnostic précis et partagé, puisque les réformes qui réussissent sont celles qui reposent sur une lecture commune de la situation et sur une relation de confiance.

Pour dégager cette lecture commune, je propose de créer un Forum du pouvoir local qui fera le tour des régions afin de redessiner la décentralisation à l’horizon 2020. Ce forum devra dégager des propositions de décentralisation ambitieuses, mais aussi respectueuses des réalités de chaque région, de même que de l’expertise et des lieux existants de concertation.

J’ai déjà pris des engagements importants qui profiteront aux régions, notamment :

  • préciser le rôle de la Caisse de dépôt et de placement du Québec afin qu’elle contribue au développement économique national, régional et sectoriel du Québec;
  • associer étroitement les municipalités à l’initiative Priorités PME afin de réduire le fardeau réglementaire des petites et moyennes entreprises québécoises, d’offrir aux nouvelles entreprises un cadre règlementaire allégé pendant leurs cinq premières années.

D’autres propositions de respect et de renforcement des régions suivront au cours de la campagne à la direction du Parti Québécois.

Vous êtes plutôt d’accord ?
Joignez-vous à ma campagne

Voici les propositions que j’ai mise de l’avant
depuis mon entrée dans la campagne, le 16 mai dernier.

Proposition #1: Chasser les libéraux. Réussir l’indépendance. Dans cet ordre.

Proposition #2: Immigration : Le chemin du succès

Proposition #3: Santé : Gel de l’enveloppe de rémunération des médecins

Proposition #4: Inégalités sociales : Un Québec riche de son équité

Proposition #5: Sièges sociaux : Miser sur la Caisse de dépôt et le développement régional

Proposition #6: Identité : La concordance culturelle

Proposition #7: Priorité PME : Moins de paperasse, plus d’entrepreneuriat

Proposition #8: Laïcité – une approche résolue et responsable

Proposition #9: Compte à rebours 2022 !

Proposition #10: Anticosti – Enfin sortir des faux-fuyants !

Proposition #11: Incarner la laïcité et l’ouverture

Proposition #12: Le pipeline Énergie Est: Pourquoi il faut dire Non et Non !

Proposition #13 : Pour un processus d’évaluation et de consultation « digne du 21e siècle »

Proposition #14 : Développement régional : rétablir les budgets et reconstruire les outils de développement dans le respect des régions



7 réflexions au sujet de « Développement régional : rétablir les budgets et reconstruire les outils de développement dans le respect des régions »

  1. Question de strategie: Vous êtes mon candidat mais s’il doit y avoir un 2e tour quel doit etre mon 2e choix pour favoriser votre Victoire?
    Belle remontée mais Attention aux dérapages!

  2. Je suis déçue. Je pense que le rapprochement fait avec Charkaoui est très étriqué et reconnaître ses erreurs en faisant des excuses ne nuirait pas. Cela ne m’empêche pas de vous assurer mon appui, mais…
    Micheline P.

  3. Depuis l’abolition pure et simple de Solidarité rurale par le gouvernement Couillard, les régions se cherchent. La gouvernance des régions du Québec demeure un problème qu’il faut régler avec vision et générosité. Les Régions ne sont-elles que des «ressources» pour Montréal et Québec ? Les Régions ont-elles des besoins, des aspirations qui leur soient propres, les Régions peuvent-elles se gérer, elles-mêmes, intelligemment, les Régions ont-elles le droit d’avoir des projets qui leur soient propres ?
    Si la réponse à ces questions est oui, les régions ne devraient-ils pas devenir des «provinces» d’un Québec indépendant ?
    Le Québec, récupérant la totalité de ses impôts, pourrait-ils transmettre à ces «provinces» une partie de son pouvoir de taxation ? Ce qui suppose des élections, des «parlements provinciaux» et des pouvoirs réels et non des courroies de transmission des volontés de Québec.
    Votre proposition de lancer un Forum du pouvoir local est des plus pertinent. Les Régions y auraient beaucoup à dire.

    • De Québec : M. Gibeault, voici une proposition des plus intéressantes. Le Québec est déjà divisé en région géographique. Vous avez là un bon point de départ. Je suis en accord avec votre commentaire.

  4. De Québec bonjour. On ne peut qu’être d’accord avec vos propositions 13 et 14. Le gouvernement actuel est celui qui a fait le plus de mal au Québec à ma connaissance au XXe siècle et XXIe siècle. Dans vos deux propositions tout le monde y trouvera son compte et se sentira impliqué dans leur processus. Vous faites bien de prendre votre temps si vous devenez Premier Ministre. La précipitation, comme l’a fait M. Couillard, n’amène rien de bon bien au contraire. Ça devient la panique totale ! Avec vous et votre caucus au pouvoir, vous pourrez tranquillement voir et vérifier ce qui va ou ne va pas dans tel domaine ou dans telle région. Ce sera plus facile de corriger le tir au fur et à mesure. Je vous appuie fermement car cela démontrera à tous les québécois(es) que vous êtes capable de gouverner et de proposer l’indépendance dans un autre mandat. Il faut juste remettre le Québec à l’endroit ! IL faut que le message soit fort et clair, et oui, nous sommes quand même au XXIe siècle et il faut agir en fonction de cela. Nous sommes quand même en 2016 là et on parle d’élection en 2018, d’un autre mandat en 2022 et on sera prêt pour un référendum vers 2025. C’est ¼ de siècle ça ! Et l’homme marchera sur la planète mars vers 2030 probablement et c’est normal d’y penser au XXI siècle. Et c’est normal qu’on prenne le temps de bien faire les choses pour arriver à du concret et surtout à la réussite des petites et moyennes entreprises, par exemple. Écouter les gens et leurs besoins est la meilleure chose à faire c’est certain. Voilà la clé de la réussite Jean-François. Je suis certaine que vous aurez beaucoup d’appuis avec vos propositions !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *