L’offre actuelle télé de SF ? Bof ! (Sauf…)

Mes lecteurs réguliers savent que je suis fan de SF et assez bon public. Régulièrement, je vous informe de mon appréciation des récents arrivages.

Contrairement aux chroniqueurs qui donnent leur avis à partir des seuls premiers épisodes disponibles au moment des lancements des séries, je m’efforce de vous donner les miens après les avoir écoutées au complet, pour pouvoir juger de la qualité de l’arc narratif. (Je fais une exception plus bas pour WondaVision.) Cependant je ne peux pas dire que, en ce moment, on soit bombardés par des séries inoubliables.

Ai-je d’abord le droit de vous dire que je n’ai pas été emballé par The Mandalorian ? C’est correctement fait et il est rigolo de voir bébé Yoda à la fin du premier épisode (et par la suite) mais je n’ai pas senti qu’il fallait que je voie l’épisode suivant. (Sur Disney +)

C’est fâcheux car Disney nous annonce toute une série de spin-offs de Star Wars (et de Marvel) dans l’année qui vient. Un de ceux là sera-t-il incontournable ? Je l’espère mais n’en suis pas certain.

Je pensais avoir trouvé le bon filon avec His Dark Materials/À la croisée des mondes, la série fondée sur les bouquins de Philip Pullman. Vous aviez peut-être vu le film de 2017 avec Nicole Kidman qui couvrait la première partie du récit. Ce film (assez bon) devait être le premier de trois mais l’accueil du public fut trop timide pour produire les suivants. Le thème anti-religieux qui sous tend le récit a provoqué aux États-Unis un appel au boycott du film.

La nouvelle adaptation télé débute avec une excellente première saison. La seconde est malheureusement truffée de longueurs, ce qui a diminué mon enthousiasme. On attend la troisième et dernière livrée de 8 épisodes en décembre. (Sur Crave)

La science fiction n’a pas à être spectaculaire pour être captivante. Le petit film Moon, de 2009, avec Sam Rockwell répond à cette définition. Le récent Midnight Sky/Minuit dans l’univers, de et avec George Clooney sur Netflix fait partie de ce genre minimaliste qui ne manque pas d’intérêt. (Sur Netflix).

Dans l’univers Marvel j’ai bien écouté les deux premiers épisodes disponibles de WandaVision mais je ne peux encore en recommander le visionnement. Il s’agit ici des deux héros de Marvel, la sorcière Wanda qui a des pouvoirs nombreux et Vision qui est l’incarnation d’une intelligence artificielle supérieure. Sans explication, on les retrouve dans une banlieue américaine des années 50. Ces deux épisodes sont des pastiches des séries comme Papa a raison. On comprend qu’ils vont transiter ensuite dans des pastiches de séries des années 60 et 70. Des indices nous font comprendre qu’il y a anguille sous roche et des forces maléfiques en jeu. Bref, on verra d’ici la fin de la saison si cela tient la route. (Sur Disney +)

Je continue de penser que la série Star Trek Discovery constitue en ce moment la meilleure offre télé de science fiction, y compris pour sa troisième saison qui vient de se terminer. L’originalité sur le fond et sur la forme (qui a enragé beaucoup de Trekkies) est soutenue, le jeu des acteurs principaux est excellent. J’ai trouvé que la dernière saison s’étendait un peu trop à mon goût sur les états d’âme des protagonistes mais, cela dit, on passe un bon moment. (Sur Crave)

Pour mes précédentes recensions de science-fiction, c’est ici.

Bons visionnements !


Cliquer pour vous renseigner et vous abonner.

5 réflexions sur « L’offre actuelle télé de SF ? Bof ! (Sauf…) »

  1. Bonne analyse. C’est du Star Trek à 100% qui me rappelle mes heures à écouter Next Generation, Voyager, DS9, etc… Souvent, on se demande sans trop essayer de comprendre pourquoi l’équipage voyage en rond à Warp 9.9 avec à son bord un quantité de matière noire afin de provoquer une supernova pour voyager dans le temps et ainsi modifier l’erreur d’une personnage qui a lui-même mis la main sur la quantité de matière noire… bref, il ne faut pas essayer de comprendre toutes les références rapides aux supposées théorie scientifiques sinon on risque d’être déçu. Que pensez-vous de la série Picard (à moins que vous en ayez déjà parlé…)? Si ce n’est déjà fait, Babylon5, une série des années 90, pour les mordus dans le genre.

    • J’ai écouté les premières saisons.
      J’en ai parlé ici.
      Mais la 4e saison ne m’a pas poussé à voir la 5e.
      De même, j’ai adoré la première saison de Mr Robot. Mais je trouve que ça s’est dégradé ensuite et je n’ai pas eu l’élan nécessaire pour visionner toute la dernière saison.
      Vos commentaires sont bienvenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *