Mamans des USA et du Swaziland: Bonne fête quand même!

travailfamilleQu’ont en commun les États-Unis, le Swaziland et la Papoue Nouvelle-Guinée ? Ce sont les trois États au monde qui n’offrent pas aux mères des congés de maternité rémunérés.

Oui, vous avez bien lu. Tous les États occidentaux et l’écrasante majorité des États les plus pauvres au monde reconnaissent la nécessité pour les mères de recevoir une rémunération pendant les semaines qui suivent leur accouchement. Mais pas la première puissance économique mondiale: les États-Unis.

En fait, c’est seulement depuis Bill Clinton, en 1993, et contre le voeu des chambres de commerces et des Républicains, qu’a été introduit dans la législation américaine l’obligation, pour l’employeur, de réembaucher la mère après son congé de maternité… non rémunéré !

Et encore, cette obligation ne s’applique qu’aux entreprises de plus de 50 employés ! La moitié des salariées du pays ne sont pas couvertes !

Pourquoi si peu de femmes pdg ? Enfin, la preuve qui tue !

Le journal Les Affaires nous apprend dans sa dernière édition que :

Sur les 466 plus hauts dirigeants des 100 plus grandes entreprises québécoises cotées en Bourse, seulement 36 sont des femmes, soit 7,73 %.

Pas entrepreneuses, les femmes ? Au contraire, 40 % des PME sont détenues à majorité par des femmes. Mais, ajoute Les affaires:

De grandes entreprises comme BCE, Bombardier, Industrielle Alliance, Power Corporation, Saputo et SNC-Lavalin ne comptent aucune femme parmi leurs cinq plus importants dirigeants. Encore plus étonnant, c’est aussi le cas des détaillants Couche-Tard, BMTC, Jean Coutu et Rona.

Comment expliquer que les femmes qui, comme chacun sait, travaillent davantage et sont plus productives que les hommes, n’arrivent-elles pas à franchir le dernier droit, à s’insérer dans le saint des saints, le lieu de réel pouvoir.

Depuis des décennies, les féministes croient savoir pourquoi. L’hebdo The New Yorker a récemment diffusé la preuve définitive:

L’image de 15h15: Solution travail/famille

La compagnie Medela, qui vend des pompes, a trouvé la solution idéale pour la conciliation travail/famille.

travailfamille

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucun trucage !

La dame est clairement habillée pour le bureau, dans un environnement de travail. Elle a l’ordinateur devant elle (une autre photo de cette série la montre tapant à l’ordi.) Cependant, j’ai eu beau chercher dans le catalogue, on ne la voit pas ainsi harnachée dans une réunion de Conseil d’administration.

À mon avis, si Charlie Chaplin revenait aujourd’hui pour tourner Les temps modernes, il incluerait une séquence inspirée de cette image.

L’alertinternaute Atim Léon suggère, sur le même thème:

Le long repos du guerrier

Le siècle des femmes est commencé. Deux questions restent en suspens. À quelle vitesse la prise de pouvoir se fera-t-elle en Occident ? Et qu’en dira Oussama ?

J’ai toujours été fasciné par un propos de la philosophe française Elisabeth Badinter au sujet de la volonté de puissance des femmes. Notant que c’est seulement au cours du dernier siècle, des suffragettes à nos jours, que les femmes ont revendiqué massivement et avec ténacité leurs droits sociaux et politiques, elle s’est demandé pourquoi cela ne s’était pas produit au siècle précédent, ou alors à celui d’avant, ou à l’autre encore. Et elle a supposé qu’il y avait derrière cet éveil un long mouvement de balancier, une sub-conscience collective. Il y eut un moment où les femmes étaient prêtes à prendre le pouvoir et où le mouvement s’est enclenché.