A propos Jean-François Lisée

Il avait 14 ans, dans sa ville natale de Thetford Mines, quand Jean-François Lisée est devenu membre du Parti québécois, puis qu’il est devenu – écoutez-bien – adjoint à l’attaché de presse de l’exécutif du PQ du comté de Frontenac ! Son père était entrepreneur et il possédait une voiture Buick. Le détail est important car cela lui a valu de conduire les conférenciers fédéralistes à Thetford et dans la région lors du référendum de 1980. S’il mettait la radio locale dans la voiture, ses passagers pouvaient entendre la mère de Jean-François faire des publicités pour « les femmes de Thetford Mines pour le Oui » ! Il y avait une bonne ambiance dans la famille. Thetford mines est aussi un haut lieu du syndicalisme et, à cause de l’amiante, des luttes pour la santé des travailleurs. Ce que Jean-François a pu constater lorsque, un été, sa tâche était de balayer de la poussière d’amiante dans l’usine. La passion de Jean-François pour l’indépendance du Québec et pour la justice sociale ont pris racine là, dans son adolescence thetfordoise. Elle s’est déployée ensuite dans son travail de journalisme, puis de conseiller de Jacques Parizeau et de Lucien Bouchard, de ministre de la métropole et dans ses écrits pour une gauche efficace et contre une droite qu’il veut mettre KO. Depuis quatre ans comme député de Rosemont, il se bat pour les dossiers de l’Est de Montréal en transport, en santé, en habitation. Dans son rôle de critique de l’opposition, il a donné une voix aux Québécois les plus vulnérables, aux handicapés, aux itinérants, il a défendu les fugueuses, les familles d’accueil, tout le réseau communautaire. Il est aujourd’hui candidat à la direction de notre parti. Il compte apporter de la vision, de la clarté, et ce mélange de pragmatisme et de passion qui est devenu sa marque de commerce.

Leadership – Indépendance : Compte à rebours 2022 !

Proposition #9 du candidat Jean-François Lisée

Ma proposition #1 (Chasser les Libéraux. Réussir l’indépendance. Dans cet ordre.) a suscité énormément d’intérêt et on en a surtout retenu mon intention de ne pas tenir de référendum dans le premier mandat (2018-2022) d’un gouvernement du Parti québécois. C’est le volet « Chasser les Libéraux ».

Mais qu’en est-il du volet « Réussir l’indépendance » ? C’est ce que je veux développer dans ce texte et dans trois vidéos qui sont maintenant disponibles. J’aborderai trois aspects. D’abord ce que je propose comme action indépendantiste pendant ces six ans, ensuite comment je propose de financer cette animation, finalement quelle place j’y vois pour la convergence.

1 – Six années de préparation et d’animation

Si je suis élu chef du Parti québécois en octobre, je proposerai aux autres membres de la famille indépendantiste d’utiliser méthodiquement ce calendrier pour se rendre, ensemble, au rendez-vous électoral d’octobre 2022.

Des coupes en itinérance tragiques, Journée porte ouverte et Vigile pour Orlando, La Semaine du Député de Rosemont

Une autre semaine chargée pour le député et pour le candidat !

Suicide au Centre NAHA: le gouvernement doit réinvestir dans la lutte à l’itinérance 

Les Libéraux ont failli à la tâche en renonçant à défendre l’approche québécoise en matière de lutte contre l’itinérance. Résultat : depuis un an, une trentaine d’organismes communautaires montréalais ont vu leurs budgets amputés. À Montréal, le Centre NAHA, qui accueille des hommes vulnérables en situation d’itinérance, a dû renoncer à son seul intervenant de soir. Or, il y a quelques jours, un homme s’est enlevé la vie, et personne, sur place, n’a pu lui venir en aide.

Accompagné de mon collègue député de Bourget, Maka Kotto et de Sébastien Pageon, directeur général du Centre NAHA, nous avons réclamé lundi dernier le rétablissement des ressources pour les organismes qui luttent contre l’itinérance. Lucie Charlebois doit faire en sorte que les sommes soient allouées dès maintenant, afin que le Centre NAHA puisse réembaucher un intervenant de soir et que tous les autres organismes qui ont dû réduire leurs services puissent continuer d’intervenir adéquatement auprès des personnes en situation d’itinérance .

Appel à tous: bientôt près de chez vous, les lancements régionaux d’#avecLisée !

Après l’appui de 8 ex-députés et candidats à Sherbooke, 10 à Trois-Rivières, notre campagne sera bientôt dans VOTRE région.

Vous avez sur votre CV député, candidat, maire, préfet, président de comté ou d’un comité du Oui ou avez joué un rôle reconnu dans votre communauté, j’ai besoin de votre aide pour gagner cette course !

Manifestez vous dans les commentaires ici-bas ou en m’écrivant confidentiellement ici.

Ne PAS s’abstenir:

ex candidats QS, ON, Verts, même NPD ou au autre.

‪#‎avecLisée‬ c’est le grand rassemblement !

 

Voici la liste des appuis au premier lancement régional à Sherbrooke:

  • Marc Bouliane, ministre de la Condition féminine et député de Frontenac pour le Parti Québécois de 1998 à 2003 et député du Bloc Québécois de Mégantic-L’Érable ;
  • Serge Cardin, député de Sherbrooke (Bloc Québécois) de 1998 à 2011 et (Parti Québécois) de 2012 à 2014 ;