A propos Jean-François Lisée

Né à Thetford Mines le 13 février 1958, Jean-François Lisée obtient une licence en droit de l’Université du Québec à Montréal en 1979 et une maîtrise en communications de la même institution en 1991. Il poursuit des études à Paris en 1981 au Centre de Formation des journalistes de la rue du Louvres avant de devenir journaliste indépendant pour divers médias québécois et français, dont le Soleil, la Presse et Radio-Canada, et il publie quelques textes dans Le Monde, Libération et l’Express. À la fin des années 1980, il est correspondant à Washington pour La Presse, L’actualité et l'hebdomadaire français L'Événement du jeudi. À la même époque il signe des textes d’opinion dans le Washington Post, le New York Times et l’International Herald Tribune. Il est rédacteur en chef adjoint de L’actualité de 1990 à 1992. En 1994, au lendemain de l’élection du Parti québécois, il devient conseiller du premier ministre Jacques Parizeau et participe à l’élaboration et à la mise en oeuvre de la stratégie référendaire de 1995. À la suite de la démission de M. Parizeau, il exerce les fonctions de conseiller politique sous Lucien Bouchard et ce, jusqu’en 1999. De 2001 à 2004, il est chercheur invité au Département de science politique de l’Université de Montréal puis à Sciences Po Paris. En 2004, il co-fonde le Centre d’études et de recherches internationales de l’Université de Montréal (CÉRIUM), dont il demeure le directeur exécutif jusqu’en 2012. En 2007, il conseille la chef du Parti québécois, Mme Pauline Marois, relativement à un projet de loi sur l’identité, duquel émaneront des propositions de Constitution et de citoyenneté québécoise, puis de Charte de la laïcité. M. Lisée est l’auteur de nombreux essais remarqués sur la politique et l’identité québécoises. En 1990, il publie Dans l’œil de l’aigle, sur l’attitude américaine envers le mouvement indépendantiste québécois. Un essai qui lui vaut le Prix du gouverneur général. Il fait aussi paraître Le tricheur et Le naufrageur (1994), sur la vie politique québécoise au lendemain de l’échec des accords du Lac Meech, Sortie de secours : comment échapper au déclin du Québec (2000), Nous (2007), Pour une gauche efficace (2008) et Comment mettre la droite K-O en 15 arguments (2012), puis le livre, Des Histoires du Québec (2012). De 2009 à 2012, il commente régulièrement l’actualité politique, sociale et économique sur un des blogues politiques les plus lus de la Francophonie. Ministre, il continue à tenir un blogue à jflisee.org Cet hyperlien s’ouvrira dans une nouvelle fenêtre.. En août 2012, il se présente comme candidat du Parti québécois dans la circonscription de Rosemont et est élu le 4 septembre

Justice pour l’Est et éducation — La Semaine du Député de Rosemont

L’année noire des Québécois les plus vulnérables, les lunettes roses de la ministre Charlebois

Pendant plusieurs heures jeudi et vendredi derniers, j’ai eu l’occasion d’interroger la ministre responsable des services sociaux, Lucie Charlebois, sur l’état désolant de l’action gouvernementale envers les Québécois les plus vulnérables. La ministre porte d’énormes lunettes roses. Pour elle tout va bien. Pourtant, la réalité terrain dit autre chose. Vous pouvez voir l’essentiel des échanges dans mon billet «L’année noire des Québécois les plus vulnérables, les lunettes roses de la ministre Charlebois»

Rencontre avec le recteur U de M

Avec mes collègues du Parti de Québécois de Montréal, nous avons rencontré Guy Breton, recteur de l’Université de Montréal afin de discuter des principaux enjeux entourant le milieu universitaire québécois.

2016-04-25 cacus de Mtl - recteur de l'université de Mtl

 

Transports à Mtl: Les citoyens de l’Est ont aussi droit à des projets concrets

L’année noire des Québécois les plus vulnérables, les lunettes roses de la ministre Charlebois

Pendant plusieurs heures jeudi et vendredi derniers, j’ai eu l’occasion d’interroger la ministre responsable des services sociaux, Lucie Charlebois, sur l’état désolant de l’action gouvernementale envers les Québécois les plus vulnérables.

La ministre porte d’énormes lunettes roses. Pour elle tout va bien. Pourtant, la réalité terrain dit autre chose. Voici l’essentiel des échanges:

Un bilan global, couleur glauque

Centres jeunesse: des coupures de 14 à 20 millions qui n’ont « aucune conséquence » (insérer rires ici)

Pendant que je posais les questions, ses fonctionnaires ont trouvé en catastrophe la fiche sur les coupes au Centre jeunesse de Chaudière-Appalaches. Cela prouve donc qu’ils détenaient ces informations alors que le ministère avait répondu le contraire à notre demande d’accès à l’information. Autre remarque: sur le document que nous a transmis le centre, on ne trouve aucune indication que ces coupes n’ont pas eu d’impact sur les services (car ce serait absurde de le prétendre). Sur le document du ministère, quelqu’un a inséré cette absurdité.

Encore des coupes pour les plus vulnérables – La Semaine du Député de Rosemont

Comme chaque dimanche, un résumé de ma semaine:

Un dimanche bien rempli

  • Club de patinage artistique de Rosemont

2016-04-17 club de patinage artistique de rosemontJ’ai été enchanté par la 40e édition du spectacle Magie sur glace du Club patinage artistique de Rosemont. J’étais d’ailleurs très heureux de remettre les prix aux patineurs. Bravo à toutes et à tous pour votre motivation!

 

  • Un petit tour dans Sanguinet
    2016-04-17 militants de sanguinetb avec alain therrien

Suite à l’invitation de mon collègue Alain Therrien, je suis aller rendre visite aux militants de Sanguinet. C’est toujours une partie de plaisir pour moi d’aller à la rencontre des militants des autres circonscriptions du Québec et de discuter avec eux des enjeux qui leurs tiennent à coeur.

  • Blitz de financement dans Rosemont

2016-04-17 blitz dans Rosemont avec PKP2018 approche et le PQ de Rosemont sera prêt! Le chef est d’ailleurs venu nous visiter pendant notre blitz de financement dans Rosemont.

Aidez-nous à mettre le PLQ au chômage. Contribuez ici.

Voir: Défi relevé pour Livre de la jungle et deux séries Bof !

Comme chaque vendredi, je vous fait part de ce qu’on peut voir, ou pas voir

Un livre de la jungle plus noir

jungleLa version animée du Livre de la jungle, livré par Walt Disney en 1967, est un petit bijou. Une comédie/drame musical qui a charmé des générations. Il était donc risqué de vouloir en créer une version non animée. Défi relevé.

La nouvelle mouture est plus noire, plus réaliste que le dessin animé. Si la trame reste la même, la comédie disparaît au profit du drame (sauf dans le générique de fin, charmant !). Le film ne s’adresse donc pas aux jeunes enfants.

Je suggère la version 3D, qui ajoute à la qualité du film. Le petit Rohan Chand est parfait comme Mowgli.

En salle en ce moment.

Deux séries décevantes

Promesses libérales brisées et crédits métropole : La Semaine du Député de Rosemont

Semaine très occupée d’un point de vue législatif avec les crédits pour la métropole.

Soins à domicile: la promesse libérale brisée de 600 M$

Mes collègue Diane Lamarre, Sylvain Rochon et moi avons interpellé le gouvernement libéral afin qu’il investisse dans les soins à domicile et qu’il en améliore l’accès, qui est actuellement déficient. Après avoir coupé près de 700 millions dans le réseau de la santé au cours des deux dernières années, sans compter les compressions à venir, le gouvernement essaie de nous faire croire qu’il réinjecte des sommes pour les soins à domicile. Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, a admis lui-même qu’il ne savait pas à quelle somme s’ajouteront les 60 M$ promis. Il apparaît clair qu’il s’agit d’une annonce improvisée; nous n’avons aucun détail quant à l’utilisation et à la répartition de cette somme, qui est loin de combler les besoins criants.