USA: Le coup d’État de janvier 2025

D’ordinaire, les conspirations s’ourdissent dans la plus grande discrétion. Les comploteurs se réunissent dans des pièces sans fenêtres, communiquent par code, distribuent l’information au compte-gouttes. Seuls quelques initiés connaissent le plan d’ensemble, la date et l’heure du forfait.

(Ce texte fut d’abord publié dans Le Devoir.)

L’insurrection providentielle

L’ennui avec les insurrections et les coups d’État, c’est qu’on n’est jamais certain de les réussir. Surtout, en cas d’échec, on se retrouve dans une situation pire que celle qu’on voulait corriger. En la matière, les règles varient et l’improvisation domine. Reste qu’à travers l’histoire, les révolutionnaires semblent avoir suivi une règle d’or : avant de prendre la Bastille ou le Palais d’Hiver, il leur a semblé préférable d’imaginer une stratégie apte à conduire, en cas de succès, à la prise du pouvoir.

Voir: Dans les coulisses de la politique américaine

Vous souhaitez prendre un peu de recul sur la réalité politique de la fin de 2020 ? Autrement dit, vous n’êtes pas encore au niveau de la surdose politique présidentielle ?

Compter, recompter, tricher ?

Alors voici mes suggestions vidéo pour comprendre les ressorts intérieurs des affrontements en cours. D’abord, le film le plus proche des événements actuels sur le comptage et les poursuites est The Recount, qui couvre l’élection présidentielle de Floride opposant George W Bush et Al Gore en 2000. Très bien fait, très proche des faits. Disponible sur Crave/HBO.

Trump 2024

C’est entendu, Donald Trump ne s’attendait absolument pas à devenir président. Sa campagne de 2016 était une colossale opération de mise en marché visant à augmenter la valeur de sa marque de commerce. Sonné par la décision des électeurs de lui offrir la Maison-Blanche, il vécut d’abord un réel problème d’adaptation. Il estimait que les appartements privés de la résidence présidentielle étaient moins luxueux que son domicile new yorkais. Il s’ennuyait de ses deals immobiliers et de sa vie sociale dans la grande pomme. D’autant que l’establishment républicain plaçait autour de lui des chefs de cabinets qui tentaient de le cadrer, de l’encadrer, de le recadrer.

La seconde guerre froide, année zéro

L’histoire s’écrit sous nos yeux. Comme d’habitude, elle n’arrive pas sans avoir envoyé des avertissements. Il y a eu des faits nouveaux, puis une tendance, des hésitations, une montée en puissance, puis la chose s’est imposée. Une nouvelle réalité.

Parfois, il faut un événement. À lui seul, il parait anodin. Un anarchiste assassine un archiduc. Un populiste exalté et un peu ridicule est élu au Reichstag. Mais cet événement provoque une accélération de l’histoire. Il est la goutte qui va faire déborder le vase.